Le 6-8

Plus d'infos

12 Coups de Midi, À prendre ou à laisser... Ce que vous ne saviez pas sur les génériques télé

David Barbet a rencontré 'Monsieur génériques télé', Jean-Michel Bernard. Le compositeur français se livre sur les dessous des génériques et musiques de télévision pour Le 6-8 et notamment les collaborations bien orchestrées qu'il a réalisées.

Jean-Michel Bernard : ce nom ne vous dit sûrement rien et pourtant, vous connaissez très bien le résultat de son travail. Il est l'homme qui se cache derrière de nombreux génériques d'émissions télévisées françaises. Le pianiste et compositeur de 59 ans, outre une carrière dans les musiques de films, a signé notamment la musique des 12 Coups de Midi, Une famille en or, Money Drop ou Pyramide.

Comment composer un générique télé ?

"Le générique c'est ce qui donne le tempo des émissions, c'est souvent ce qu'on retient des années après" estime David Barbet, animateur et journaliste à Télépro.

Le travail de Jean-Michel Bernard est donc fondamental pour la réussite d'une émission. Il vous dévoile les informations indispensables requises pour composer un générique qui fonctionne à coup sûr. "Quelques fois cela peut être un format à l'étranger comme Money Drop ou À prendre ou à laisser, quelques fois c'est une création complète. Dans ce cas on me montre dans le meilleur des cas les images en dessins du plateau qui est prévu. C'est très variable mais je ne veux pas m'inspirer de ce qui a été fait avant. Je me demande juste qu'on me donne le maximum de renseignements mais en général c'est assez court. Il faut que ce soit gai évidemment, la question ne se pose même pas" révèle-t-il.

Pour y parvenir, il suffit de sélectionner les timbres et instruments adéquats. "Il faut avoir une idée générale du style musical, il faut que vous partiez de quelque chose. Vous remarquez dans les génériques aujourd'hui qu'il y a beaucoup de cuivres car forcément cela donne la pêche" précise-t-il.

Le travail et la collaboration avec les animateurs

Le compositeur travaille également de concert avec d'autres personnes sur ses projets. Il collabore même parfois avec des noms connus de l'univers musical. C'est le cas pour le générique d'À prendre ou à laisser - jeu animé par Arthur entre 2004 et 2010 et repris dernièrement par Christophe Dechavanne - où Jean-Michel Bernard a utilisé la voix d'Erick Bamy, le choriste et doublure vocale de... Johnny Hallyday.

Autre particularité pour À prendre ou à laisser : l'ambiance instaurée par les musiques qui étaient diffusées pendant l'émission. "C'était quelque chose d'assez nouveau pour les jeux télévisés" car elles étaient créées "en fonction de la dramaturgie".


►►► À lire aussi : Fort Boyard de retour sur la RTBF : découvrez comment les candidats sont sélectionnés pour les épreuves


Le compositeur est aussi en contact avec les animateurs qui lui donnent leur avis sur ses créations musicales. Jean-Luc Reichmann lui a par exemple demandé de garder le générique des 12 Coups de Midi même après plus de dix ans d'émissions. "Les gens ont leurs habitudes, surtout avec des candidats récurrents comme c'est le cas aujourd'hui, ce qui fait aussi le succès de l'émission. Vous ne pouvez pas trop changer leurs habitudes parce qu'après ils ne s'y retrouvent plus. La musique en fait partie. Il y a certains génériques où je suis plus fier que d'autres mais celui-là je l'ai pas mal réussi et en plus c'est très musical et élaboré alors que souvent c'est simple la manière dont c'est composé" observe-t-il.

2 images
© Abdelhak Senna / AFP
© François Guillot / AFP

Retrouvez David Barbet et les coulisses de la télévision, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK