La vie du bon côté

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Une des pistes de guérison de la Psychorigidité : L'Assertivité !

Une des pistes de guérison de la Psychorigidité : L'Assertivité !
Une des pistes de guérison de la Psychorigidité : L'Assertivité ! - © Tous droits réservés

L’assertivité se définit comme la capacité à exprimer et à défendre ses propres droits sans empiéter sur ceux des autres. Il s’agit de pouvoir manifester ses émotions vis-à-vis d’une autre personne, en respectant toujours un juste milieu entre la passivité et l’agressivité. Pouvez-vous le faire personnellement ? Avez-vous essayé parfois avec certaines personnes ? Que vous manque-t-il pour le faire ? Philippe Bétourné, thérapeute, explique cette volonté de confiance en soi.

L'assertivité... c'est un art de communiquer non violemment ! 

"Tu ne vas pas sortir dans cette tenue ? Que vont dire les gens ? " - " je me trouve assortie au pingouin avec lequel je vais sortir! ...". La personne en répondant cela n'a pas agressé, elle ne blesse pas. On ne se laisse pas démonter, influencer, on s'affirme.  

Les psychorigides sont des personnes qui veulent avoir raison en permanence, qui ne supportent pas que vous puissiez avoir d'autres opinions que la leur. L'assertivité est un outil de contre manipulation !

L'assertivité est difficile à appliquer tant on est pris par notre nature, notre routine, nos émotions, nos formats, ... 

"Vous avez vu vous avez embouti ma voiture" - "en effet" : là on désamorce. S'il continue "Pas étonnant vous êtes une femme" - "c'est votre opinion ! " donc là on ne lâche pas et on revient à ce qui devait être : un CONSTAT - on pointe un FAIT.  Un assertif ne se justifie pas - il va au fait ! Quand on arrive au constat on dédramatise. 

"Tu viens ce soir pour nous aider? " - "non c'est pas possible" - "oui mais d'habitude tu viens toujours" - "non c'est pas possible" - "mais c'est plus facile quand tu es là et tu viens chaque fois..." - "Non c'est pas possible" ! 

Avoir confiance en soi et de l'estime de soi est essentiel pour se faire respecter ! 

Quand tout va bien, tout le monde est assertif. C'est sous stress qu'on se bloque et se détourne de celle-ci. Attendez d'être bienveillant, dans une meilleure écoute pour aborder une situation frileuse. 

Confronter l'autre par rapport à la situation est important, on ne blâme pas la personne elle-même, ce n'est pas une attaque personnelle. 

On évoque le fait - on exprime son ressenti, son sentiment - on exprime son besoin et on propose une solution. 

"Tu es arrivé en retard à plusieurs reprises - les enfants souffrent de ce comportement - nous pourrions tous être à l'heure et travailler dans la bonne humeur - Je comprends ton point de vue mais je souhaite que tu t'organises pour être là à 9h précise à l'avenir". 

=> respecter la personne mais soyez fermes sur la demande ! 

Raymond ne parvient pas à relativiser lors d'un conflit. "Je me renferme alors - je suis dans une violence interne". 

On est en souffrance et il faut arriver à lâcher, à ne pas rentrer dans ce que notre mental et notre égo veut mettre en place. On exprime ce que l'on ressent SANS agressivité, sans donner raison à l'autre, en s'exprimant sur notre ressenti. On est dans l'empathie. 

J'exprime mon ressenti et je suis empathique... deux clefs de l'assertivité. 

Christian souligne combien les manipulateurs se jouent de la fausse empathie ! Ils sont subtiles d'autant si les enjeux sont importants. On n'est pas toujours bien outillé face à telle personne qui excellent en l'art de la manipulation. 

Il faut désarmer ces gens là, leur retirer le ballon ! - c'est souvent inconscient de leur part sauf pour les manipulateurs narcissiques qui eux maîtrisent bien leur mauvaise intention. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK