La vie du bon côté

Plus d'infos

Quels sont les mots qui font grandir les enfants, les parents et la relation ?

En tant que parents, nous sommes souvent sur la sellette ! Comment doser et trouver l’équilibre dans le respect ? Quels sont les éléments qui vont perturber la communication ? Quels sont ces filtres qui font que le message va quelquefois être déformé de son objectif premier ? Nous sommes parfois bien maladroits car pas toujours conscients du pouvoir destructeurs des mots. Comment améliorer la communication parent-enfant ?  Parlons-en avec Anne Solheid.

Parfois dans les mots, nos phrases sont "tachetées" par nos émotions. Même si on est bien intentionné, on peut parfois être maladroit. Tester notre température interne pour éviter ces mots qui tranchent comme des couteaux. On est adultes et donc se modérer en en prenant conscience est important. On est au prise avec nos émotions mais à la différence de l'enfant on a accès à toutes nos capacités cérébrales pour avoir accès à l'empathie, la raison, ... Contrairement à l'enfant. 

Florence est maman de trois enfants et s'est fortement questionnée sur la façon de communiquer avec vos enfants. 

J'étais très stressée et au prise avec mes propres émotions et donc cela se transposait sur eux. 

Ce n'est pas en criant qu'on arrive à avoir des choses concrètes - communiquer autrement s'imposait. 

Etre à l'écoute - mettre des mots sur leurs émotions ouvre au dialogue, à la compréhension - à l'ouverture. 

Faire redescendre l'émotionnel pour aborder ce qui est du ressort de la raison. "Différencier la personne de son comportement est une bonne démarche" - aller dans la description est le bon chemin. 

Les émotions qui peuvent faire basculer la communication... 

La colère, le stress, ... Faire le cesser le feu, prendre le temps pour respirer - attendre le bénéfice du calme pour mieux dialoguer est important. Les enfants apprennent par mimétisme en plus et donc si ils nous voient nous énerver ils en prendront exemple ! Leur donner le modèle de la tempérance - de la prise de conscience de cet énervement et de sa gestion, ce sera de toute bonne leçon positive. 

Elisabeth témoigne...

Sa fille de 2,5 ans faisait des " colères" - comment gérer ça surtout avec l’arrivée du petit frère - ce fut un questionnement important. Elle devait l’accompagner dans la gestion de ses émotions.

Il faut clarifier le cadre à donner aux enfants, savoir ce qui est négociable ou pas, notamment aux moments d’aller faire les courses il est important d'énoncer en amont quel est le comportement que l'on attend de l'enfant. On est clair d'entrée de jeu ! 

Faire baisser la pression émotionnelle peut se faire grâce à l'outil du miroir émotionnel - il reflète ce que je vois. On fait retour de ce que l'on perçoit - ce que l'on voit - on reflète avec des mots justes.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK