La vie du bon côté

Plus d'infos

Pallier aux funérailles bâclées durant le confinement : une urgence transgénérationnelle

" Changer de regard sur la mort et réapprendre à accompagner la fin de vie ".

A la sortie du confinement, selon Pierre Ramaut, psychanalyste spécialisé en psychanalyse transgénérationnelle, il y aura une autre urgence et une impérieuse nécessité pour chaque individu et pour notre société dans son ensemble : celle de mettre en place des solutions concrètes qui pallieront aux funérailles bâclées qui nous ont été imposées par la crise du Coronavirus.

Le podcast du jour nous ouvre à ce champ de possible en ce temps de pandémie et de confinement afin de pouvoir honorer la mémoire de nos proches du bon côté !

Accompagner la fin de vie et pallier aux funérailles bâclées

A la mémoire de l’être perdu !

Des enterrements à huis clos avec l’impossibilité de faire son deuil, des mises en bière immédiates, des corps mis dans des sacs plastiques et ensuite dans des cercueils plombés choisis à la va-vite sur Internet… Tout cela a un impact sur les générations futures.

Partout dans le monde de nombreux témoignages et reportages relayent la souffrance des individus et familles qui ne peuvent assister aux funérailles de leurs proches décédés du coronavirus.

" Le rituel de passage de vie à trépas et des funérailles aura une incidence sur le patrimoine familial et la santé mentale des lignées.

Cette absence de funérailles, de rituels et de cérémonies risque fortement de générer des " fantômes " de deuil non faits qui pourront avoir des impacts pathologiques sur la santé mentale des individus et des lignées familiales dans les générations prochaines, si, la crise dépassée, des rituels substitutifs ne sont pas organisés.

La façon dont nous pensons la mort et vivons nos deuils familiaux joue un rôle important dans notre construction psychique et notre évolution mentale.

Il est donc crucial que les vivants puissent dire au revoir à leurs défunts dans les meilleures conditions possible. La qualité des funérailles, ce qui s’y passe et ce qui s’y dit, doit normalement permettre aux personnes qui y assistent d’élaborer leur propre représentation de la perte. C’est la seule façon pour qu’une transmission saine et vitale puisse s’établir entre les générations.

On appelle cela les cérémonials de séparation.

Qu’est-ce que les maux transgénérationnels ? Ce sont les traumas non intégrés et qui peuvent potentiellement avoir un impact sur la descendance, ce sont alors lesdits fantômes transgénérationnels.

Les deuils non faits peuvent véritablement avoir un impact sur la santé mentale des individus. Nous sommes dans une situation particulière ou des personnes se voient isolées et ne peuvent participer aux funérailles, il risque d’avoir un impact réel si on ne met pas en place des solutions. Il importe d'envisager et de mettre en place des rituels de communication, ces fameux cérémonials de séparation, les rites funéraires. Les vivants doivent pouvoir dire au revoir aux leurs, c'est capital.

La question de la mort est aussi essentielle pour les enfants, et surtout sur la façon dont ils perçoivent ce qu’elle représente pour leurs parents. Les enfants doivent être associés à ce rituel. L’enfant doit participer pour se faire une représentation de la mort, c’est essentiel pour son équilibre mental.

L’importance des rites funéraires ! - Faire des cérémonies après peut être envisagé ?

L’annonce du décès c’est un premier rituel pour le défunt, la famille, les proches et la société.

L’enjeu important est qu’il y ait une parole qui puisse se construire autour de ce départ.

C’est important d’avoir une représentation de la personne perdue.

Refouler ces émotions conduit inévitablement à un évitement du deuil et peut gravement fragiliser notre personnalité future et celle de nos descendants.

Lorsque le confinement et la crise du Coronavirus seront derrière nous il faudra proposer des solutions concrètes pour remédier à ces carences.

Replacer l’histoire du défunt dans son contexte, redire que le processus de deuil doit commencer avant le décès du proche, oser de nouveaux rites et un nouveau type de cérémonie.

COMMEMORIA – un outil au service des proches du défunt

Commemoria est un outil innovant au service des proches du défunt.

Les gens se sont détournés pour la plupart des religions pour les protocoles funéraires, il est une absence à ce niveau, il est alors des points de souffrance. Les funérailles sont souvent rapides, le timing est accéléré par rapport à la procédure de nos temps.

L' accompagnement a tout sons sens à 4 niveaux :

L’accompagnement de la famille, des funérailles, du deuil et la clôture du deuil qu’on oublie souvent !

Commemoria est aussi un outil innovant au service des proches des défunts du Coronavirus.

Quoi de plus logique actuellement que d’appliquer les extraordinaires ressources de l’outil informatique pour retracer un chemin de vie et ses liens familiaux ?

Les moyens multimédias sont une opportunité à saisir. L’idée est de se concentrer sur l’évolution d’un individu en tant que personnage principal de sa propre vie, de sa naissance à sa mort.

Commemoria, associé à un ensemble d’accompagnements et de cérémonies personnalisées, encourage l’émergence d’une parole sur la mort afin de lui donner du sens et servir de relais entre les différentes phases du processus de deuil.

L’objectif de Commemoria est de permettre le partage d’informations biographiques et/ou contextuelles entre des personnes ou des organisations qui souhaitent pérenniser une mémoire, raconter l’histoire d’une existence, accompagner une fin de vie, organiser des funérailles, aider un travail de deuil ou tout simplement laisser une trace, tant sur le plan individuel que collectif.

Commemoria permet à ses utilisateurs de recueillir un ensemble de témoignages sur la vie d’une personne et de les organiser chronologiquement. Tous ceux qui ont connu le défunt pourront mettre en ligne leurs témoignages écrits, éventuellement enrichis de photos, documents, articles de presse, liens Internet et vidéos ; ils pourront également envoyer leurs propres témoignages audios ou vidéos, créer une biographie multimédia et permettre un rituel de séparation extrêmement personnalisé qui unira les traditions des aïeux aux technologies de pointe. L’histoire de la personne décédée pourra ainsi être transmise à ses descendants et à ses proches, et contribuer à leur (re) construction et à leur évolution personnelle.

…Faire parvenir à ses descendants et à ses proches l’histoire de sa vie est un magnifique cadeau à leur léguer.

A l’aide des lignes du temps biographiques, tout individu peut réaliser son autobiographie chronologique où trouveront leur place tous les évènements clés de sa vie, les éléments qui le lient à ses ancêtres et à ses descendants ainsi que les différents contextes (historique, sociologique, religieux, économique, philosophique etc.) dans lesquels s’est déroulée sa vie.

Organiser une cérémonie et un accompagnement lors du travail de deuil.

Les funérailles sont un moment très particulier, destiné à marquer l’histoire d’une famille. Le protocole mis en place autour de Commemoria propose un rituel de séparation extrêmement personnalisé où la charge symbolique, le respect de la personne humaine au-delà de sa mort corporelle, le sens et la parole sont impérativement soulignés ; le but étant de soulager la tension de l’adieu, d’apporter un certain réconfort à la souffrance de ceux qui restent et de préparer le processus de deuil. En permettant une collecte rapide d’informations sur la vie du défunt qui sont automatiquement organisées chronologiquement, un canevas de cérémonie personnalisée comprenant des textes, des vidéos, des musiques, des interventions de personnes,… est construit relativement rapidement dans les heures qui suivent la disparition de l’être cher.

Le deuil est une pratique symbolique indispensable à la vie, un processus unique et actif lié à l’histoire de chacun des participants et à la façon dont ce processus est accompagné. Après les funérailles, une communauté peut être mise en place autour du défunt et de ses proches afin d’enrichir cette première collecte de données biographiques et de partager des souvenirs et des documents sur la vie de la personne disparue via le web. Ces documents peuvent être partagés sous le contrôle d’un " Family Master " et selon plusieurs niveaux de confidentialité. Avec la ligne du temps, toute personne ayant connu le défunt peut collaborer à la réalisation de sa biographie mais c’est aussi l’occasion de partager ses sentiments et ses émotions avec les personnes de son choix. Ce travail indispensable de commémoration les aidera à mieux élaborer l’absence du défunt et préparer la cérémonie de clôture du deuil basée autour d’un récit de vie illustré par des documents et des témoignages des " mémoires partagées ".

L’application intervient également lors de cette dernière étape du processus de deuil. L’ensemble des documents rassemblés et les " mémoires partagées " vont donner du sens à cette importante cérémonie. En plus d’associer à la ligne du temps du défunt d’autres lignes du temps généalogiques ou contextuelles, il est possible d’exporter l’histoire du défunt sur différents supports (papier, DVD, etc.) et de pérenniser les informations collectées.

L’outil Commemoria s’adresse également aux particuliers et aux communautés qui souhaitent conserver et pérenniser la mémoire d’un événement collectif et des personnes qui y ont joué un rôle. La possibilité de recueillir et de mettre en relation un ensemble de témoignages collaboratifs et contextualisés donnera un sens nouveau à l’événement.

Lorsque les évènements tels que cette crise du Coronavirus nous obligent à considérer notre mort comme une réalité possible voire imminente, nous nous sentons automatiquement plus vivants et plus sensibles à ce qui compte vraiment dans notre vie. Nos priorités changent pour faire place à ce qui nous semble essentiel. Nous jetons un regard plus critique sur des choses qui nous semblaient très importantes auparavant et décidons de nous concentrer sur nos valeurs prédominantes, sur ce qui nous importe réellement. Voilà bien un curieux paradoxe : c’est au moment où nous devenons conscients de la mort qui s’approche que nous nous sentons le plus vivants.

Pierre Ramaut – Commemoria

Pierre Ramaut – Psychanalyste spécialisé en psychanalyse transgénérationnelle et Créateur de plusieurs outils innovants dans le champ de la santé mentale et du développement personnel dont Commemoria.

Fondateur de la SPRL Généasens, il a imaginé l’application Commemoria et Généasens qui est une communauté dont le but est d’enrichir un ensemble d’informations et d’outils concernant la psychogénéalogie et l’analyse transgénérationnelle.

Commemoria – le site

GENEASENS - PIERRE RAMAUT

Télécharger le fichier "Commemoria Coronavirus" Pierre Ramaut

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Du 100% digital… La Vie du bon côté, c’est tous les jours, quand vous le voulez du matin au soir, en PODCAST et dans la bonne humeur sur Vivacite.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smartphone ou votre iPhone. C’est partout, tout le temps, où vous le voulez comme vous le voulez ! Sylvie Honoré vous invite à ce rendez-vous Bien Etre et Santé en présence d’experts en développement personnel. La vie du bon côté, c’est aussi un second rendez-vous quotidien dans l’émission "VIVRE ICI" dès 14h15 sur VivaCité.




Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK