La vie du bon côté

Du lundi au vendredi de 13:00 à 15:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Ni coincée, ni salope ! Vos commentaires en image...

Ni coincée, ni salope !
Ni coincée, ni salope ! - © Tous droits réservés

Trop de femmes se plaignent en catimini de leur sexualité, de leur plaisir et de comment elles le vivent. C’est surtout ce qu’elles perçoivent d’elles à travers la sexualité qui est la source de leur souffrance. Cette insatisfaction touche à l’estime de soi. Rares sont celles qui l’abordent franchement ! Pourquoi ? Prendre soin de sa sexualité est une source de bien-être. Le plaisir c’est du jeu, c’est se faire du bien, c’est s’aimer, c’est développer une dimension de lâcher prise. Parlons-en avec Pascale Perat, coach en développement personnel et Vanessa Blochouse, sexologue.

Les médias véhiculent des images et concepts de l'amour bien loin de la réalité. On donne l'image que c'est facile, que c'est accessible et qu'il suffit de "pousser" à tel ou tel endroit et hop ça marche mais on est bien loin de tout cela ! La sexualité est liée aux émotions, aux besoins, à notre histoire, notre culture, notre Etre, ... 

Les hommes ont une image de la sexualité féminine souvent stéréotypée. Le porno a souvent été un modèle pour les hommes et cela conférait le mode d'emploi en soi... bien loin de la réalité !

L'apprentissage de la sexualité... Un homme va apprendre à accéder à son plaisir par la masturbation dès le plus jeune âge. Pour les femmes l'apprentissage est plus difficile, plus discret car moins "permis". Se caresser, découvrir son corps, se donner du plaisir ... C'est effectivement plus "discret" chez la femme. La femme ne s'autorise pas cet apprentissage en raison de l'éducation. Le plaisir n'était pas valorisé et il en reste des bribes de pression encore au jour d'aujourd'hui!  Les jeunes ados vont parler de la sexualité dans la cour d'école, avec les copains, les copines. Le discours peut y être franc parfois trash - vantard même histoire de masquer les réels peurs, inquiétudes ou malaises. Pas facile du coup de faire cet apprentissage. 

Une bonne sexualité pour une femme ? Ca dépend d'une femme à l'autre mais le bien-être est essentiel. La communication entre les deux partenaires doit viser ce plaisir partagé ! 

Il est bien des femmes dans les couples qui sont en oubli de leur épanouissement personnel, sexuel. Dire "je n'ai pas de plaisir" ce n'est pas toujours facile à dire à son partenaire ! Et la vie continue sans plaisir...

Le plaisir de la femme est lié aussi aux émotions. On peut être en parfaite alchimie avec son partenaire et pourtant des difficultés peuvent se présenter. Le témoignage de Nathalie évoque ce fait . Lâcher prise, mettre de la légerté, de l'amusement, ... est un bon remède déjà. Car les émotions sont liées et présentes en ces moments plaisir, elles s'invitent sous la couette. 

Combien de fois par semaine faut-il faire l'amour ? C'est selon l'envie surtout !!! Le temps aussi mais l'envie en tous cas. Faire l'amour régulièrement entretient le plaisir et le désir.

Ecouter ses envies, ses intuitions, être davantage dans le plaisir, être inventif, ... pour prendre son pied du bon côté est essentiel. 

Les commentaires des auditeurs en image...

Sybiline relate une histoire avec sa fille de 7 ans qui a trouvé une belle boîte avec des préservatifs et donc il a fallu y passer et tout expliquer ! 

Isabelle explique le fait d'avoir rompu avec son mari lui a permis de tomber sur un homme avec lequel elle s'épanouit ce jour. 

Juliana évoque le fait que sa sexualité a été toute différente depuis la pratique des massages tantra !