La vie du bon côté

Plus d'infos

Motiver son adolescent pour booster sa vie du bon côté !

la vie du bon côté
la vie du bon côté - © Tous droits réservés

Joëlle Iland, Conseillère en développement personnel nous éveille aux bienfaits de certains de nos comportements pour encourager nos ados à prendre la vie du bon côté.

Comment donner confiance à nos ados et les aider à gérer leur stress sans leurs communiquer le nôtre ?  Comment détecter leurs peurs, leurs craintes ? Quelle attitude adopter pour booster leurs progressions et performances ? Comment transformer les erreurs en nouvel élan positif ? ...  Joëlle Iland nous délivre quelques clefs pour accompagner nos ados en cette période de "transition", pour mieux communiquer tout en douceur et de façon optimale afin de prendre la vie du bon côté.

Beaucoup d'adolescents sont en stress en période d'examens soit en raison du perfectionnisme, soit par peur de ces évaluations,... une réelle pression s'installe. Il est important de considérer la singularité de chaque ado, chacun a ses propres forces et donc accentuer les performances de l'un et de l'autre en son domaine c'est important. Les aider à "relativiser" et instaurer pour tout un chacun un panel d'objectifs à court, moyen et long terme. Partir du côté UNIQUE de chacun, renforcer cette singularité en tant qu' atout est une belle façon de prendre la vie du bon côté.

Varier les plaisirs... Briser le cercle des habitudes en ne parlant pas toujours des mêmes choses, de l'école par exemple !. Partir hors sentiers battus pour aller se promener, visiter des lieux inconnus, se détendre au ciné, se balader - respirer -  inventer... partager des instants plaisir. Se ressourcer compense la pression, permet de la "DEPOSER" un instant.

DEPOSER son stress est salutaire en s'offrant des bulles bien-être, des évasions de l'esprit, du corps, ...

Clarifier les objectifs et les attentes. Parfois une incompréhension s'installe simplement du fait que les informations, les attentes ne sont pas clairement définies. Les clarifier permet d'ajuster le tir, la direction à prendre en meilleure cohérence et sérénité. Se fixer des objectifs simples, mesurables, accessibles et réalisables dans le temps; des objectifs "SMART" - producteurs de résultats en donnant le temps au temps. Prenez le temps de définir vos objectifs et vos rêves aussi !

Prendre conscience du fait que l'identité ne se crée pas UNIQUEMENT au sein de l'école mais aussi durant les moments de loisir, à travers des relations, par les hobbies, ...

Permettre le doute c'est capital pour opérer cette période de transition. Aborder les contraintes, c'est un cheminement sinueux mais essentiel pour arriver à l'autonomie. C'est un passage obligé, une transformation qui s'opère par le biais d'un moment si fragile mais qui donnera naissance à l'adulte !

Les parents sont des modèles... Estimer toute l'importance du message que l'on donne à nos jeunes est important. "tu n'arriveras à rien", "tu es nul", ... L'adolescent construit son identité durant cette période et si l'image véhiculée par les parents est très négative, cette identité s'en ressent. Certains iront jusqu'à la rupture avec ces schémas pour s'en libérer et se réaliser, d'autres se conformeront à cette image à prix fort ! 

Le stress vient de nos projections dans le futur d'où toute l'importance de se plonger dans le présent. La pleine conscience est idéale pour se centrer dans l'ici et maintenant.

Le bonus réussite : Croire en son enfant, lui faire confiance, véhiculer des messages positifs, porter un regard sur la vie ... du bon côté !

 

"La difficulté est SOURCE d'apprentissage".

Les commentaires des auditeurs en image...

Véronique a une fille de 15 ans qui à chaque période d'examens est en larme, en stress. Elle est perfectionniste et a un degré d'exigence vis-à-vis d'elle très élevé. Notre invité propose d'apprendre à relativiser, à se recentrer sur soi, à déterminer ses forces propres tout en fixant des objectifs à court, moyen et long terme.   

Claire a deux enfants qui sont adultes maintenant. Pour chacun d'eux ce fut un cheminement tout particulier - à nul autre pareil - lors de l'adolescence . Un apprentissage singulier pour un épanouissement personnel.

Audrey a 22 ans et avait des facilités durant ses études secondaires. C'est à l'approche du supérieur que cela s'est corsé. Elle bosse mais les résultats ne suivent pas. Peut-être un manque de clarification d'objectif, une méthode de travail qui fait défaut, ... Joëlle Iland épingle quelques pistes à suivre.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK