La vie du bon côté

Plus d'infos

"Mon tennis et moi" - Le livre de Nathalie Hourman. Vos commentaires en image...

Le tennis peut apporter, au-delà de la compétition, une véritable victoire sur soi ! Pour devenir un joueur performant et éprouver du plaisir, il faut être pleinement conscient de ses pensées, de l’impact de ses actes, de la portée de ses croyances sur le court et dans la vie. Ce livre aborde la confiance en soi, l’estime de soi, le regard de l’autre, l’importance d’être ancré dans le moment présent. Il évoque aussi la violence verbale et non-verbale dans ce sport.

On parle souvent de "compétition" - de "combat" même quand on évoque un match, on le vit comme tel. On est sur le terrain avec la peur de perdre la face, la peur de perdre simplement, de ne pas être à la hauteur,  ... Quand on gagne un match on a presque l'impression d'avoir échappé à la mort ! C'est dire toute la charge émotionnelle sur le court.  

Devenir plus conscient de nos actes, de nos pensées qui se manifestent sur le terrain, ... Pour vivre sportivement du bon côté : c'est l'entrainement auquel nous convie Nathalie Hourman. 

Le tennis est un sport techniquement exigeant. Tout ce qui se passe sur le terrain se passe aussi dans la vie. On est confronté à l'autre, à soi même mais aussi au regard des autres... Comme dans la vie. 

Comment s'offrir une véritable victoire sur SOI ?

"je m'en veux" - "pas foutu d'en mettre une sur le terrain" - "..." Plus on se drille dans le jugement moins ça va aller car on ne va pas chercher le meilleur qu'il y a au fond de soi. Que dois-je mettre en place pour changer le court des choses ? Quelle tactique adopter pour renverser la situation ? Parler en terme de SOLUTIONS est bénéfique - Etre dans le jugement est stérile. 

On est souvent dans le  mental... Se reconnecter, respirer, se fixer, sortir de ce mental est important pour se recentrer positivement. Etre responsable de notre pouvoir, prendre notre propre responsabilité et non être en mode "victime" de l'autre. Etre ancré dans le moment présent. Comme dans la vie : prendre sa propre responsabilité. Que puis-je faire pour sortir de ces situations inconfortables ? Que puis-je mettre en place ? Plutôt que d'être dans la complainte vis-à-vis de l'autre, du monde entier ! 

On garde le pouvoir sur la partie à chaque instant. L'attitude que l'on va avoir est essentielle. Faire de son mieux sur chaque point , être stable, rester centré, ... est une bonne filière !

Déjà est-ce un "adversaire" que j'ai en face de moi ou un "partenaire de jeu"? S'agit-il d'une mise à mort ou d'un moment plaisir ? ...

Le plaisir, l'enthousiasme, la joie sont de réels moteurs pour se lancer dans l'aventure sportive, pour durer de longes années, pour aborder les compétitions. Ce sont de réelles forces vives. 

Que se passe t'il aussi quand je reçois un compliment ? "Tu sers bien aujourd'hui ! " et patatra... on n'en met plus une ! Et oui on s'identifie à un mot, un seul mot et on va devoir être à la hauteur de cette étiquette. Recevoir un compliment c'est bien à partir du moment où l'on sait qu'on n'est pas que ça. Chaque personne va nous faire découvrir une partie de nous mais ne pas négliger qu'on n'est pas que cette unique facette. 

La connaissance qu'on a de soi-même est importante pour devenir une "meilleure personne" - que ce soit au "service" d'un sport individuel ou collectif. On devient moins victime des choses qui nous bousculent. Bien se connaitre nous permet de mieux réagir.

Tout parle de nous sur le terrain... En quoi mon tennis parle de moi ? Une opportunité de mieux se connaitre.  

Il n'y a aucun geste anodin... Un soupir est une expression en soi. La personne commence déjà a se "juger". Une question pertinente : est-ce que je ferais ce geste s'il n'y avait pas de "spectateurs", d'autre personne sur le terrain ?  Adopter un comportement plus doux face à soi-même est essentiel, vital même ! La bienveillance commence par soi !

Définir l'objectif premier et réel de l'enfant qui veut faire du tennis, du sport est intéressant. Est-ce pour réaliser le rêve des parents ? Est-ce pour le plaisir, l'amusement, est-ce pour devenir un champion ? ... "Comment te sens -tu aujourd'hui?"... permet à l'élève d'exprimer déjà son état d' Etre là - maintenant. 

L'imagerie mentale est importante aussi. Se coucher la veille d'un match avec une belle imagerie mentale est positif, porteur.  Il est tout un panel d'outils qui permet de vivre le sport du bon côté !... Et c'est bien d'apprendre tout ça dès son plus jeune âge - apprendre à vivre ses émotions au quotidien ! Nathalie Hourman nous en fait cadeau à travers ce livre doux et dérangeant.

Mon tennis et moi - le livre

Les commentaires des auditeurs en image...

Pierre Desmet - ancien tennisman -  souligne le stress, la peur de l'inconnu, ... on joue la peur au ventre lors d'un match. "On attend beaucoup de nous, on a une réelle pression permanente sur les épaules". Ce stress grignote le plaisir. Les sponsors mettent la pression aussi...  Un match devrait être quelque chose d'agréable à vivre. 

Jean-Pierre est hors de lui sur un court - il prévient ses adversaires. Il en est conscient mais c'est plus fort que lui. 

Michel est Président d'un club de tennis. Sur le terrain se reflète nos émotions et tout l'enjeu issu de notre mental -  issu de celui des parents ! 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK