La vie du bon côté

Plus d'infos

Les cancers pédiatriques

Comment être confronté à ce que la plupart des gens considèrent comme “une des pires choses au monde” : la peur de la mort de son enfant, sa maladie et sa souffrance ? Comment y faire face ? Les cancers pédiatriques ne sont pas les mêmes que les maladies de l'adulte. Les symptômes, les traitements et les taux de survie sont également différents. Il faut améliorer le taux de survie des enfants ainsi que la qualité de vie des petits malades, car les traitements actuels sont très agressifs. Parlons-en avec Delphine Heenen, représentante de l'association "KickCancer" et Gilles Dal, comédien.

Les cancers dits pédiatriques sont ceux qui surviennent avant l'âge de 24 ans. 

"KickCancer", c'est une Fondation qui a vu le jour en Belgique fin de l'année 2017. La mission est de financer des projets de recherche, d'éveiller les consciences et d'obtenir du soutien pour améliorer adéquatement les lois en la matière (pour les remboursements des médicaments par exemple).  

Il existe environ 16 types de cancers pédiatriques (leucémies, tumeurs du cerveau et de la moelle épinière, neuroblastomes, lymphomes, rhabdomyosarcomes, ostéosarcomes…). La leucémie est le cancer dont on parle le plus et est celui qui concerne le plus d'enfants. Le cancer au départ est une maladie du vieillissement des cellules, elles sont agressées. On ne se l'explique pas, les enfants sont trop jeunes pour déjà être "abîmés" comme l'évoque Delphine. Les enfants n'ont pas ces cellules qui ont été agressées, qui ont vieillies et donc ils sont dans un autre schéma. Les cancers pédiatriques ont un taux de guérison élevé - 98%. Les traitements sont cependant très durs - longs et éprouvants. Ca laisse des traumatismes très grands dans le corps et l'esprit !  2/3 des "survivants" souffrent d'effets à long terme.

Le coût des médicaments est conséquent. Les remboursements ne sont pas monnaie courante ! 

Il est aussi une pièce de théâtre "Tout va bien" qui traite de cette problématique et qui se jouera au théâtre de la Toison d'Or dès demain.  Chacun essaie de faire en fonction des armes qu'il a. Concerné, on inspire souvent de la pitié ou la trouille et hop le terrain est propice pour des gaffes qui s'invitent dans la situation. On est souvent maladroit face à telles circonstances.  

kickcancer.org - le site en un clic.

 

Le fils de Robert est décédé en 2014 des suites d'une leucémie. 

Les enfants ne meurent pas du cancer mais des traitements qu'on leurs donne ! 

Les traitements sont extrêmement lourds le souligne Robert. On n'est pas correctement informé - on se débrouille, on se documente par soi-même. Ce papa meurtri nous livre son ressenti au goût amer et s'interroge sur les informations véhiculées sur les cancers pédiatriques...

Jean-Marie a perdu son papa de la leucémie aussi - Jean-Marie avait alors 10 ans. 

"J'ai acheté un train, le train pour la vie comme vous le connaissez parrainé par Sandra Kim.  Je me battrais encore et encore pour mener à bien ci et là des camps pour ces enfants malades, ...  Ce sera le trentième ! 

Bien des personnes se mobilisent pour que tout un chacun continue à prendre la vie du meilleur côté qui soit en toutes circonstances ! 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK