La vie du bon côté

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Les accidents vasculaires cérébraux : urgence absolue !

lvdbc
2 images
lvdbc - © Tous droits réservés

Le traitement aigu de l'AVC s'est considérablement modifié ces dernières années. Il peut sauver le patient s'il est effectué dès les premiers symptômes. Il est indispensable de pouvoir reconnaître l'AVC au plus tôt et d'adresser le patient à un service hospitalier spécialisé. Qu'est un AVC ? Quelles en sont les causes les plus fréquentes ? Quels sont les signes qui révèlent l'AVC ? Quelle attitude devons-nous tenir si l'on observe ces signes ? ...

Parlons-en avec le docteur Sarah Vidicq.

Une campagne de prévention "Tip top" est en cours car oui, la prévention est et reste la bonne attitude pour préserver sa vie du bon côté ! 

Les signes précurseurs... la bouche qui se fige, se déforme, la difficulté de parler, d'articuler, la moitié du corps paralysé, les problèmes de vue, les picotements au bras, des maux de tête, des vertiges, ... Autant d'indices à considérer et qui peuvent alerter à bon escient sur un AVC à venir ! 

Un AVC c'est un accident, un événement aigu qui arrive soudainement même si un événement peut l'annoncer. Le cerveau est privé d'oxygène et de sucre. Dans 80% des cas l' AVC est du à un vaisseau qui se bouche et empêche l'oxygène d'arriver et d'alimenter le cerveau. dans les 20% qui restent c'est à l'issus d'une hémorragie et les cellules ne sont plus correctement vascularisées.

L'impression d'être ailleurs peut être due à une hypo glycémie, a une fatigue, une chute de tension, ... qui ne nous mettent pas forcement sur la piste, il est parfois des confusions et les signes réels d'alerte ne sont pas toujours bien détectables.  

L'augmentation de la pression artérielle est un réflexe que le corps va avoir pour tenter d'alimenter le cerveau à tout prix. L'idée de "faire saigner" , d'aller à l'encontre du mécanisme naturel n'est pas une bonne idée, ni un bon geste à adopter ! Attention aux fausses bonnes idées... ça peut être fatal ! 

Quels sont les facteurs à risque ?

Les facteurs de risque NON modifiables : ceux qui sont polygéniques - transmis au sein des gênes de la famille ! Et puis les facteurs de risque modifiables : Le tabac, le mauvais gras, le mauvais cholestérol et pas assez de bon cholestérol donc une mauvaise balance entre les deux, le stress, l'âge car plus on vieillit plus on accumule les facteurs de risque, l'hypertension artérielle est aussi un facteur fragilisant, ... Le tabac cumulé à la pilule est un facteur de risque,... La pilule est le médicament pointé du doigt car la pilule orale passe par le foie et augmente la synthèse des facteurs coagulants du sang. Ajouté à cela le tabac...=>danger assuré ! 

L'alimentation préventive : l'intérêt du lait : OUI ! Il est conseillé de prendre trois produits laitiers par jour. Diminuer sa consommation de sucre et surtout les sucres raffinés. La ration lipidique ne doit pas changer - l'intérêt est de changer le type de gras. La ratio calorique doit être réduite. 

Diagnostiquer les symptômes précocement est essentiel - vital. Le délai que l'on a est court pour traiter par thrombolyse. 

Ecouter les signes que nous envoie notre corps, s'informer auprès de son médecin, jouer la carte de la prévention est une belle façon de prendre la vie du bon côté ! 

Les commentaires des auditeurs en image...

Monique a fait un AVC il y a un an. Plusieurs heures s'écouleront avant qu'elle se rendre aux urgences... 

Manuella a fait deux AVC. Le stress est l'une des causes de ces accidents. Elle partage avec nous les symptômes de cette situation. 

Fabrice a fait un AVC il y a trois ans. Sa femme a détecter des signes précurseurs. Quels sont les facteurs à risque ? ... On fait le point. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK