La vie du bon côté

Plus d'infos

Le harcèlement sexuel dans le milieu du travail

Le harcèlement sexuel dans le milieu du travail.
Le harcèlement sexuel dans le milieu du travail. - © Tous droits réservés

Iv Psalti, sexologue, explique ce que sont le harcèlement sexuel, moral et le sexisme en entreprise. Dans quels types de travail le harcèlement survient-il le plus souvent ? Qui sont les victimes et que ressentent-elles ? Pourquoi la plupart du temps ne parlent-elles pas ? Qui sont les agresseurs ? Quel impact cela peut-il avoir sur une entreprise ? Harcèlement ou séduction, est-il toujours possible de draguer au travail ou est-ce définitivement proscrit ?

En Europe déjà on est plus "touche touche" qu'en Amérique. On se fait la bise très facilement.

Le sexisme est une attitude discriminatoire fondée sur le sexe. Des plaisanteries obscènes, des blagues salasses. Ca peut déranger certaines personnes. Il y a plusieurs degrés dans le sexisme, des personnes sont très vite choquées là où d'autres n'y voient rien de dérangeant !

Le harcèlement sexuel est plus dangereux, il peut aller plus loin avec une connotation sexuelle ça peut être des paroles, des attouchements, une proposition d'acte sexuel dans le milieu du travail.

Le harcèlement moral... C'est souvent quand le harcèlement sexuel se termine et que l'agresseur n'obtient pas ce qu'il veut il harcèle l'autre moralement. Ca peut déranger la personne au point de vue physique, psychique, ... Les gens peuvent en tomber malade. Il y a parfois plainte ou c'est souvent laisser sous silence !

Le harcèlement en quelques chiffres... 

57 % victimes de sexisme et 20 % de harcèlement sexuel. Les hommes harcelés sexuellement le sont quant à eux souvent car ils ne "cadrent" pas avec leur image d'homme virile. Le pourcentage d'employeurs par contre qui ont pris les devants face à telles situations : seulement 20 % qui ont mis en place un système de prévention. 

Les milieux du travail plus masculins comme la métallurgie, la police, ... les cas y sont plus fréquents. Ou encore dans les milieux ou la femme est plus "subordonnée" en tant qu'infirmière, masseuse, ... Ça peut se faire aussi de la part d'un client et non pas du patron. Dans la majorité des cas c'est un collègue et c'est souvent du sexisme, dans la minorité des cas c'est le chef et là on est davantage dans le harcèlement sexuel. 

Il est divers types de harcèlement... Les harcèlements de type verbaux (j'adore ton décolleté, pourquoi n'as-tu pas mis ta mini jupe j'adore tes fesses ? ...) ou alors ça peut aller jusqu'à des insultes. Plus l'homme est frustré, plus il va aller loin dans ses propos et attitudes. Ca peut être des agissements non verbaux, avec des regards très insistants, des exhibitions et il y a les caresses, les attouchements puis les violences physiques du viol. 

Cela ne cache t'il pas un complexe d'infériorité ? 

Je ne suis pas sûr de moi donc j'attaque le plus faible ! Ce serait la cause non s'interroge Raymond

Avoir une relation avec une femme, il faut d'abord la séduire. Le type qui est dans ses petits souliers peut correspondre au profil d'agresseur mais on retrouve aussi des personnes qui ont de l'aplomb. Il y a le psychopathe, les pervers narcissiques, les obsédés sexuels et surtout les "affamés sexuels" qui sautent sur tout ce qui bouge. Iv Psalti évoque ces profils.  

Toujours avoir des preuves !

Nathalie est victime d'un harceleur... Elle partage avec nous son témoignage. Iv Psalti délivre ses conseils en telles circonstances. On attend trop longtemps bien souvent avant d'agir, de réagir, ça va jusqu'à nous en rendre malade d'ailleurs. 

Des preuves, des témoins, ne pas accepter de cadeaux, maintenir la distance, en parler à son patron - il est tenu de mettre des choses en place, faire de la prévention,... , en aviser la médecine du travail, aller devant les tribunaux si besoin en est, ... Mais toujours avoir des preuves !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK