La vie du bon côté

Plus d'infos

La vie relationnelle, affective et sexuelle des aînés

La vie relationnelle, affective et sexuelle des aînés !
La vie relationnelle, affective et sexuelle des aînés ! - © Tous droits réservés

Lorsqu’on est en situation de handicap ou de grand âge, l’accès au lit double reste exceptionnel.

Il est souvent associé à l’idée de l’exercice d’une sexualité libre et autonome.

Comment peut-on " soutenir " la pulsion de vie des aînés, en ne les enfermant pas dans l’interdit mais en les laissant être acteurs dans l’intime, dans la sexualité ?

Voyons, avec Anne Dasnoy-Sumell, psychopédagogue, comment faire pour leur préserver des espaces d’intimité en particulier en collectivité.

Le drame pour beaucoup de personnes, c'est le lit !

Du berceau jusqu'au lit double... Tout au long de la vie, on change de lit...

Le lit double est le symbole d'une sexualité accessible, possible, active et éventuellement partagée. 

Ce "grand lit" est souvent l'histoire de toute une vie.

Pour les personnes âgées qui arrivent en maison de repos, quitter leur "grand lit" pour se retrouver dans un lit simple est difficile. 

Et il y a un véritable deuil à faire.

En se retrouvant dans un lit simple, ça sous-entend symboliquement qu'elles retournent au statut d'enfant en perdant accès à la sexualité. La sexualité comme signe de vie. 

Vos témoignages...

Anouck Je suis infirmière en maison de repos et la thématique de l’intimité des résidents est peu abordée par l’équipe soignante. Ca reste un tabou !  C’est perçu comme une perversion plus que comme un besoin. On sait gérer la nudité… Mais l’intimité, c’est plus compliqué… Parfois, une médication est mise en place pour freiner certains comportements. 

Laurence : Je suis psychologue et cette thématique de l'intimité des personnes âgées m'est très chère. J'ai donc choisi de la travailler. Je me suis formée à différentes techniques de toucher, de massage et de relaxation et j'essaie maintenant de proposer des moments particuliers, des séances où le toucher est non pas "fonctionnel" comme dans un soin mais plutôt "bienveillant". L'objectif est de reconnecter la personne à ses ressentis internes dans un corps qui est parfois très en souffrance ou devenu difforme. Dans le respect du rythme intérieur de chacun, l'idée est de retrouver une forme d'harmoie par rapport à la situation, un mieux-être.

L'intégralité de l'émission ci-dessous...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK