La vie du bon côté

Plus d'infos

La peur de la pension et de l'arrêt du travail

La peur de la pension et de l'arrêt du travail
La peur de la pension et de l'arrêt du travail - © Tous droits réservés

Nombreux sont ceux qui entrevoient l'arrivée de la pension avec soulagement...

Terminé le métro-boulot-dodo. Mais il est important de prévoir ce cap dans votre vie !

Qu'est-ce que je vais faire tous les jours ? Certains sont complètement perdus…. D'autres vont pouvoir faire ce qu'ils ont envie et se consacrer à leurs passions.

Parfois, c'est bien avant d'être retraité que le problème se pose.

Avec Daniel Radoux, psychothérapeute et biologiste du comportement, envisageons tous les aspects psychologiques associés à cette étape de la vie.

Les transitions permettent de nous confronter à nous-mêmes.

La réussite de la retraite, c'est de parvenir à trouver un nouveau sens à sa vie, une nouvelle mission de vie.

Il est important de retrouver un nouvel équilibre.

Quel que soit l'âge, il est important d'avoir encore des projets.

Les projets, c'est le moteur de la vie.

C'est ça qui motive, c'est ça qui booste.

Vos témoignages...

Marie-Jeanne : J'aurais voulu être pensionnée toute ma vie car je m'amuse en ma propre compagnie. Maintenant que j'y suis, je suis overbookée. Mes petits-enfants, la maison, la lecture, l'aide hebdomadaire à une amie et l'accompagnement quotidien d'une famille syrienne de 7 enfants. Je suis "en pension à temps plein" !

Marie-France : Je suis enseignante à la retraite depuis juin dernier. Comme je suis hyperactive, j'ai plein d'activités et de projets. J'ai profité de ma retraite pour développer davantage mon activité complémentaire en réflexologie plantaire et pédicure médicale. Je travaille de plus en plus. Et le mercredi est consacré aux petits-enfants. La retraite est une seconde vie ! 

Suzanne : Je savais que je devrais faire quelque chose après ma retraite. Mais ma retraite est survenue plus tôt que prévu à cause d’une restructuration de l’entreprise où je travaillais. L’arrêt de mon travail ayant été forcé, je n’étais pas préparée. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation et puis je me suis remise dans le circuit. Je fais maintenant du bénévolat à l’ONE. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK