La vie du bon côté

Plus d'infos

La maladie de Lyme

C’est l’une des maladies les moins comprises. Les scientifiques et médecins ont souvent des points de vue très opposés. Il s'agit d'une maladie infectieuse due à une bactérie transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique infectée. Non traitée, elle évolue sur plusieurs années ou décennies en trois stades de plus en plus graves. Avec Sandrine Banas et Marleen Deglin parlons des symptômes, des modes de transmission, des controverses, de la prévention, des mauvais diagnostics parfois posés.

La maladie de Lyme...  On peut être infecté et non malade - on peut être infecté et malade. La tique est comme une seringue sur patte. Elle est active toute l'année mais principalement au printemps et en automne. On va plus souvent en forêt, dans nos jardins et puis les tiques sont plus nombreuses aussi ce qui multiplient la probabilité du développement de cette maladie de Lyme. 

On vit parfois une errance médicale en raison d'un diagnostique incertain. Le test Elisa est un test labo qui porte sur les anti-corps pour détecter la présence de cette infection.  

En Belgique 14% des tiques sont contaminées avec la bactérie qui donne la maladie de Lyme mais il y aurait uniquement 8500 morsures sur une année. Les médecins ne sont pas tenus de signaler les cas concernés et donc les statistiques restent imprécises.  La maladie n'est pas encore bien connue des médecins. En cas de maladie, si elle n'est pas traitée on peut développer des séquelles importants.

Les symptômes... En général une tache rouge nous avertit de la piqûre de tique - le second symptôme est des douleurs articulaires  ou troisièmement on se sent dans le brouillard - se sont des symptômes neurologiques qui surviennent souvent après un choc. 

Le meilleur geste est d'utiliser un tire-tique - Il ne faut pas stresser la tique - il ne faut pas utiliser de produits. La stresser va conduire au fait qu'elle va  vouloir se décrocher elle-même aussi mais en rejetant son produit nocif. 

Adoptez le petit geste préventif - quand vous rentrez du jardin observez toutes les parties de votre corps - là où il y a des plis aussi, dans les cheveux, derrière les oreilles, ... Elles adorent ces recoins là. La prévention est la meilleure des attitudes à adopter pour préserver sa vie du bon côté !

Michèle explique son parcours un peu compliqué pour poser ce diagnostic.

Il y a un grand déni de cette maladie

La maladie de Lyme est encore fortement mise en sourdine - des campagnes d'affichage voient frileusement le jour en certains endroits. 

La transmission de cette maladie de Lyme... Le processus en deux temps. 

Le risque est faible si la tique est retirée dans les 12 heures. La phase de décrochage est délicate car c'est en ce temps qu'elle peut déverser ce qui est nocif. 

Jean-Paul a été piqué par une tique il y a déjà 10 ans. Il explique toute sa phase de recherche pour être soigné au mieux... Un parcours très difficile. 

On ne sait pas nous soigner - on nous envoie à gauche à droite. 

Les traitements sont longs et pénibles - il n'est pas de solution standard - c'est difficile d'être bien conseillé du coup. Or la douleur, le mal-être est très conséquent. On ne sait plus marcher du tout parfois.  

Annick a été diagnostiquée en 2015. 

Lors d'une cueillette de myrtilles en forêt Annick a été piquée par une 15aine de tiques. Elle les a retirées délicatement. Les prises de sang n'ont rien révélé d'inquiétant. Il ne restait qu'une toute petite tâche sur son corps. C'est bien plus tard que des symptômes neurologiques se sont manifestés. Seule un prise de sang faite en Allemagne a mis le doigt sur ce diagnostic. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK