La vie du bon côté

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

La crise existentielle !

La crise existentielle !
La crise existentielle ! - © Mina3686 - Getty Images/iStockphoto

On l’appelle aussi la crise du milieu de vie !

Vous êtes frustré sans raison, vous vous posez plein de questions, vous avez envie de tout envoyer balader, vous êtes peut-être en pleine crise existentielle…

Avec Christelle Gilquin, évoquons ce temps d'interrogations qui restent sans réponse.

Vos vieilles croyances montrent leurs limites, les comportements qui ont fonctionné jusqu'à présent ne fonctionnent plus, à votre grand étonnement.

Qu’est-ce qui vous arrive ?

La crise du milieu de vie est un processus d'individuation.

C'est l'envie de devenir qui on est vraiment.

C'est l'envie d'aller à l'essentiel de ce qu'on est.

Parce que jusque là, on a joué un rôle. Le rôle que les autres voulaient qu'on joue.

Vos témoignages

Pierre-Christian a 45 ans et s'estime être dans la crise de la quarantaine. Il pense avoir dépassé la moitié de sa vie et surtout la plus belle. Il regrette sa jeunesse, il se sent souvent mal, il a des des coups de cafard et en pleure parfois. C'est très dur...

Eric se pose une question : changer d'orientation professionnelle et se remettre en question à 50 ans... C'est une crise existentielle ?

Françoise a failli mourir trois fois à cause de maladies graves. Sa vision de la vie est totalement différente désormais. Chaque minute qui passe, elle profite de tout. Elle estime qu'il est dommage de devoir passer par là pour se rendre compte qu’ il ne faut pas perdre de temps et vivre avec des projets et de la curiosité jusqu’à la fin...

Les conseils...

- Se donner un temps de pause, de réflexion, de statu quo... Le temps d'y voir plus clair.

- Lâcher prise face à toutes les questions qu'on se pose. C'est en lâchant prise que les réponses vont se présenter toutes seules. Parfois à travers un petit détail de l'environnement.

- Prendre conscience et accepter qu'on est en période de crise, qu'on traverse une zone d'inconfort qui engendre une fragilité temporaire. 

- Effectuer des changements, c'est nécessaire... Mais pas forcément des changements énormes. Ca peut être des petites modifications qui vont réinjecter du sens dans la vie.

- Repartir des valeurs fondamentales : l'amour, la famille, la liberté... Revenir à l'essentiel pour savoir ce qui peut diriger le futur et éventuellement en parler à des proches de confiance. 

L'intégralité de l'émission ci-dessous...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK