La vie du bon côté

Plus d'infos

L'insécurité affective... La solution est en VOUS !

la vie du bon côté
la vie du bon côté - © Tous droits réservés

C’est un sentiment de vide intérieur, une peur constante d’être abandonné ou de se retrouver seul, une certitude de ne pas être aimable… Mais d’où vient l’insécurité affective ? Et comment apprendre à vivre avec ? Certains parents n'exercent plus leur rôle de peur que leur enfant ne les aime plus. Un enfant peut faire plaisir à ses parents au détriment de son épanouissement.

Maguelone Boé, fait le point sur les différentes dépendances affectives !

L'insécurité affective, c'est un état intérieur... La culpabilité est très présente.

Se construire une sécurité intérieure est l'une des clefs essentielle vers un mieux être, vers plus d'harmonie afin de ne plus attendre que ce soit l'extérieur qui nous confère cette sécurité... ou pas ! On a bien souvent besoin que l'extérieur "valide" notre raison d'exister en raison de brèches issues de l'enfance. Construire sa sécurité intérieure est un cheminement. Il n'est pas de prince charmant qui va combler ce vide intérieur. Ca demande beaucoup de bienveillance vis-à-vis de soi, d'estime de soi, de retouches positives de son propre potentiel, de son capital joie,...

La question perpétuelle de la personne "insecure" est "est-ce que tu m'aimes?". La personne insecure va aussi chercher les instants et personnes qui vont valider son ressenti d'insécurité ! Vous pouvez lui dire 20 fois que vous l'aimez si à une occasion seulement vous avez été moins "percutant", c'est cet instant qui sera "imprimé-retenu" !

La personne extérieure veut aider absolument mais elle a l'impression de remplir un seau sans fond ! Elle ne peut combler ce vide, c'est non seulement impossible mais aussi épuisant. C'est important d'aller chercher une aide auprès d'un thérapeute. Ce dernier invitera à renforcer le capital personnel de la personne Insecure=> "Toi, comment vas-TU t'occuper de toi ?", "comment vas-tu mobiliser tes propres ressources?", ... On part de la personne insécure elle-même. En elle réside véritablement la clef mieux-être. 

La prise de conscience est la première étape à franchir avant de transformer des états intérieurs ancrés en soi depuis l'enfance ! C'est un cheminement long qui demande beaucoup de bienveillance, de patience, ... de sa propre part et de la part de l'entourage. Mais tout est possible ! Faire un retour sur le passé n'est pas utile... On peut l'évoquer subtilement pour planter le décor mais il est important d'aller de l'avant, d'être dans l'ici et maintenant. C'est une politique de petits pas. Step by step... pour faire progressivement grandir la zone de sécurité. C'est avec la somme de plein de petites victoires que l'on bâtit ses ressources, ses forces internes, son potentiel. 

Pour l'insécurité affective comme pour toutes autres blessures... mon inconscient va toujours me mettre en présence de personnes in sécurisantes pour "réparer" ce pôle. L'univers nous ressert ce plat jusqu'à ce qu'on le mange, jusqu'à ce qu'il y ait réparation !

La personne Insecure est souvent aussi dans une attitude de sauveur à l'égard de l'autre. On ne prend pas la responsabilité de notre mal-être... On le transpose ! Quand je suis insecure, j'attire des personnes qui vont me faire travailler cet aspect et quand je sors de cet insecure, j'attire d'autres personnes.

Le premier ressenti est le vide intérieur que l'on tente de combler par l'alimentation, l'alcool, le travail acharné, les relations plurielles... par des compulsions, des addictions, ...

C'est un trauma qui nous fait vivre de l'insécurité. Cette expérience doit être digérée pour retrouver la sécurité.

Maguelone Boé - le site

Les commentaires des auditeurs en images...

Marie est en demande constante d'être rassurée, elle le sait mais c'est plus fort qu'elle. Ca fait 20 ans qu'elle attend que son compagnon lui confirme son amour pour elle quotidiennement.

David doit constamment réconforter son compagnon - lui confirmer son amour. Maguelone évoque une clef bonheur face à telle situation perpétuelle.

Nathalie est en souffrance, elle se dit "invivable"... "J'ai tout perdu". Elle est en thérapie mais au jour d'aujourd'hui rien n'y fait ! Maguelone évoque la stratégie du step by step !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK