La vie du bon côté

Plus d'infos

L'hypnose... Un atout pour arrêter de fumer

C’est sous la force et la richesse de la complémentarité, de la synergie issue de l’hypnose et de la tabacologie que Marc Moers nous invite à laisser partir en fumée notre addiction. Un sevrage qu’il aborde tout en nuances tant la dépendance est multifactorielle et impose ainsi la nécessité de prendre le temps pour confirmer une réussite.

Le sevrage s’inscrit sur une année tant il traite de la dépendance Physique, psychologique et comportementale selon trois phases successives.

Marc Moers praticien de l’hypnose et tabacologue met en lumière la complexité de ce champ de possible pour arrêter de fumer.

En quelques chiffres…

Le taux de fumeurs avait bien diminué et ce pendant longtemps. Ces dernières années cependant dans certaines régions, le nombre de fumeurs est visiblement en stagnation, notamment dans le Hainaut.

On dénombrerait 3/4 de non-fumeurs pour 1/4 de fumeurs

La plupart des fumeurs qui tentent d’arrêter seuls et sans aide connaissent des taux d’échec jusqu’à 93% après un an.

La force de la complémentarité

Marc Moersétait avant tout praticien de l’hypnose. Cette technique qu’il a mise au service de l’aide au sevrage entre autres. Le constat fut sans appel : la rechute est pratiquement constante après 6 mois !

"L’hypnose est intéressante mais pas suffisante en soi !" (Marc Moers)

Chemin faisant, notre Expert s’est intéressé à la tabacologie. Ce sont ces deux fonctions cumulées et complémentaires qui lui ont permis de considérer aussi et inévitablement la prévention des rechutes.

Chaque technique est intéressante en soi avec un taux de sevrage de 20% de succès. Lors du cumul des techniques, ce taux est en évidente augmentation !

Un constat de toute évidence : les techniques se doivent complémentaires. Ainsi l’hypnose ne fait pas de la magie, la personne doit induire sa réussite aussi grâce à divers outils. Le recours aux médicaments est parfois utile en plus de l’hypnose pour aller vers la réussite pour certains.

L’hypnose est un outil COMPLEMENTAIRE.

Il n’y a rien de réducteur en cette perception de l’hypnose, elle aide à l’apaisement, à la gestion des émotions, du stress,… Elle va au-delà du traitement du sevrage. Sa participation au processus est effective et son champ d’action est large. On ne se limite pas au sevrage – en surface – on aborde les émotions, les ressentis,… l' Etre.

Les phases – les rechutes

La première semaine, le sevrage est très difficile surtout quand il est une réelle dépendance. Le fumeur a besoin PHYSIQUEMENT de nicotine. La problématique est ainsi inscrite au niveau cérébral avec le dit système de récompense.

Les 3-4 premiers jours, on met ce circuit de récompense en veilleuse, c’est une première épreuve déterminante, celle liée à cette dépendance physique.

Un sevrage comporte malgré tout des risques de rechutes lors de différentes phases et notamment aux environs du premier mois qui suit le sevrage.

S’en suit la phase avec les aspects Psychologiques. Les rechutes qui subviennent au bout de 4-5-6 mois sont celles de cette nature. L’ex fumeur a pris distance par rapport au sevrage et retrouve un peu de nostalgie : "ça m’amenait un peu de détente,…"

Au fil du temps s’enchainent donc les dépendances physiques puis psychologiques et ensuite celles du ressort du comportemental.

Lors de ces trois phases, il est besoin de solutions pour conduire la personne en l’état de non-fumeur toute sa vie. La phase de l’ambivalence doit être prise en considération par le soignant. La personne est satisfaite mais à toute fois de la nostalgie, les compensations ne sont pas toujours en mesure à satisfaire,…

1 semaine – 1 mois – 4,5,6 mois… Voilà les trois moments critiques où tout peut être propice à "rechuter".

Le suivi doit du coup impérativement être d’une durée de 1 an. Un sevrage d’un an réussi augmente la probabilité de maintenir cet état d'ex fumeur.

Aussi… Soit on consomme, soit on ne consomme pas mais il n’est pas d’entre deux. Un petit craquage lors d’une soirée où l’on reprend une clope et c’est tout, beh non. Le système de récompense est aussi tôt réenclenché et on est reparti dans la spirale.

Marc Moers

Marc Moers a la double compétence de professionnel de l’hypnose et de tabacologue.

Un tabacologue est un professionnel de la santé formé pour appréhender de façon systématique les aspects complexes de l’assuétude tabagique et accompagner les fumeurs dans leur nouveau projet de vie sans tabac. Cela inclut également la gestion du syndrome de sevrage pour lequel des outils efficaces existent et la gestion de certains inconvénients comme le risque de prise de poids, par exemple. Chez " Symbioze " (Service d’hypnothérapie à Walhain), ils utilisent, en plus des moyens et techniques classiques, les outils hypnotiques pour les patients chez qui cela est indiqué. La libération tabagique peut s’envisager par des séances individuelles, des séances de groupe ou des séances mixtes.

"A LA DÉCOUVERTE D’UN NOUVEL ÉQUILIBRE"

"Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils devraient être et vous les aiderez à devenir ce qu’ils peuvent être" Goethe

Le site Symbioze Hypnose

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Du 100% digital… Du lundi au vendredi sur Vivacite.be, Sylvie Honoré vous propose le podcast du jour ; votre rendez-vous Bien Etre en présence d’un expert en développement personnel.

- La vie du bon côté, c’est aussi un second rendez-vous quotidien dans l’émission "VIVRE ICI" dès 14h15.

- Mais La Vie du bon côté, c’est surtout tous les jours, quand vous le voulez du matin au soir, en podcast et dans la bonne humeur sur Vivacite.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smart ou I Phone, C’est partout, tout le temps, où vous le voulez comme vous le voulez !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK