La vie du bon côté

Plus d'infos

Immersion totale dans la violente réalité de la mendicité

" Dans la peau d'une femme mendiante " paru aux éditions La Boîte à Pandoreest un livre sur la mendicité des femmes.  L'auteure, Fatiha Saïdi, s'est glissée, durant une semaine, dans la peau d'une femme mendiante en tendant la main dans les rues de Namur. L’ancienne sénatrice raconte le mépris auquel elle a fait face lors de cette expérience inédite à Namur. Un ouvrage qui nous bouscule et nous incite à la réflexion sur le phénomène de la grande pauvreté. Fatiha Saïdi est l'invitée de Sylvie Honoré dans ce podcast.

Des vieux vêtements plus très propres, des ballerines à la semelle trouée, une veste informe...  Fatiha Saïdi s'est habillée discrètement et a enfoncé un bonnet sur sa tête pour se glisser une semaine dans la peau d’une mendiante. Une épreuve de sept jours que Fatiha Saidi, ancienne sénatrice et échevine, raconte dans son livre.

Son récit est interpellant car il met en lumière un vrai sujet de société qu’est celui de la pauvreté vécue par les femmes. Au-delà de son expérience de sept jours dans le centre de Namur, l’ancienne sénatrice se penche sur le regard et les solutions apportés à ce phénomène en Belgique.

Elle décrit également toute la difficulté éprouvée par ces sept jours dans la peau d’une mendiante tout en étant parfaitement consciente qu’il ne suffit pas de se mettre à la place de quelqu’un pour comprendre. 

Réalisée dans le centre-ville de Namur, l’expérience que Fatiha Saïdi ne voulait pas fausser par des recherches préalables sur le sujet, n’a permis à la femme politique de ne récolter que 11,99 euros. Elle avait pourtant établi pour chaque jour une nouvelle posture.  Il y avait des moments où elle entravait volontairement le passage mais elle n'a eu au total que très peu de dons.

Fatiha Saïdi n'oubliera jamais cette semaine passée dans la rue. Aurait-elle pu se retrouver réellement dans cette situation un jour ? L’ancienne sénatrice ne l’exclut pas. Personne n'est à l'abri, et c'est ce qu'elle a vraiment compris avec le temps. Plus que jamais avec cette période difficile de crise économique que nous vivons face à la situation sanitaire.

Et si elle a décidé de se lancer ce défi qu’elle a pourtant failli abandonner en cours de route comme elle l’explique dans son livre, c’est parce qu’elle a un jour croisé le regard d’une mendiante à Bruxelles auquel elle ne peut s’empêcher de penser.  " C’était à un feu rouge. Des mendiants on en croise souvent, on n’y prête pas toujours attention, soyons honnêtes. Mais cette femme-là, j’ai voulu connaître son histoire. Malheureusement, je ne l’ai plus jamais revue. Mais j’ai été marquée par cet instant. Une part de culpabilité a sans doute joué aussi dans mon projet. "

Un projet qui sort de l’ordinaire, rempli d’anecdotes sur la nature humaine, raconté dans son livre dont l’entièreté des droits d’auteur sera reversée aux Restos du cœur de Namur.

Dans la peau d’une femme mendiante

Ce livre, de Fatiha Saidi " Dans la peau d’une femme mendiante " aux éditions La Boîte à Pandore, qui raconte cette histoire incroyable, va au-delà du récit et trace les contours d'un monde dans lequel évoluent de nombreux hommes et de plus en plus de femmes, dans toutes les villes de notre pays.

Ce matin-là, elle a pris des vieux vêtements plus très propres, des ballerines à la semelle trouée, une veste informe. Elle s’est habillée discrètement et a enfoncé un bonnet sur sa tête, a pris un gobelet et sa pancarte et s’est assise seule contre un mur.

Elle a commencé à mendier dans nos rues.

Elle, c’est Fatiha Saidi. Dans ce livre, elle raconte ce que signifie l’invisibilité, la disparition aux yeux du monde, la chute à terre, dans tous les sens du terme.

Au-delà d’une expérience hors norme qui l’a bouleversée et qu’elle relate avec respect pour celles et ceux qui hantent nos rues, Fatiha Saidi nous prend par la main, nous invite à poser un regard sur un monde que nous croisons sans le voir.

Sans jugement de valeur et sans moralisme, son ouvrage nous bouscule et nous incite à la réflexion sur le phénomène de la grande pauvreté.

Bouleversant et terriblement humain, ce récit est un coup dans le ventre. On y entend murmurer " s’il vous plaît, une petite pièce ".

Fatiha Saïdi

Fatiha SAIDI, titulaire d’un Master en psychopédagogie, occupe depuis de nombreuses années des fonctions sociales et politiques.

De 1999 à 2018, elle a été Députée, Sénatrice, membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et Adjointe au Maire.

Féministe et engagée, elle s’investit sans relâche dans les thématiques liées à l’égalité, aux droits humains et au devoir de mémoire

Envie d’en savoir plus ? Ecoutez notre podcast sur AUVIO

 

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Du 100% digital… La Vie du bon côté, c’est tous les jours, quand vous le voulez du matin au soir, en PODCAST et dans la bonne humeur sur Vivacité.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smartphone ou votre iPhone. C’est partout, tout le temps, où vous le voulez comme vous le voulez ! Sylvie Honoré vous invite à ce rendez-vous Bien Être et Santé en présence d’experts en développement personnel.



Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK