La vie du bon côté

Plus d'infos

Gros plan sur la " Semaine du Rythme Cardiaque "

Gros plan sur la « Semaine du Rythme Cardiaque »
Gros plan sur la « Semaine du Rythme Cardiaque » - © Tous droits réservés

Grâce à Ivan Blankoff, cardiologue, posons-nous les bonnes questions et faisons la chasse aux idées reçues.  Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque ? Quelle est l’importance de la réanimation ? Quelle est la différence entre arrêt cardiaque, crise cardiaque et insuffisance cardiaque ? Combien de personnes en meurent ? Quels sont les facteurs de risque ? Comment les reconnaît-on ? Comment procéder pour réanimer quelqu’un ? Que faire en tout premier lieu ?

Faire la chasse aux idées reçues est essentiel. 

Le coeur est un muscle, une pompe qui nécessite une certaine charge électrique pour fonctionner correctement. Ce système est parfois défectueux et l'issue peut être fatale ! La crise cardiaque, c'est une artère du coeur qui se bouche brutalement (artère coronaire). Le sang n'est dès lors plus oxygéné. L'insuffisance cardiaque par contre c'est le coeur qui ne pompe pas suffisamment, le débit cardiaque est défaillant. 

Ces gestes qui sauvent...

Les minutes sont précieuses et adopter les bons gestes c'est souvent sauver la vie de l'autre. Il est des formations données par La Croix Rouge notamment ou des initiations ci et là qui peuvent tout changer pour vous et pour vos proches.

Entre le 29 mai et le 2 juin...

Le BeHRA organise gratuitement 24 séances d'information dans 12 écoles de tout le pays sur les risques de l'arrêt cardiaque, couplées à une initiation à la réanimation des victimes. Une première session permettra aux étudiants de recevoir de la part d’un cardiologue spécialisé des explications sur la prévention et les risques liés à l'arrêt cardiaque. De même, ils seront initiés aux gestes de réanimation par des secouristes brevetés. Vous êtes intéressés ? On vous attend ici en un clic. 

Ces formations devraient s’immiscer systématiquement dans les programmes scolaires non ? 

www.monrythmecardiaque.be 

Les défibrillateurs internes sont des petits boîtiers qui permettent de surveiller en permanence l'activité électrique du coeur. Si celui-ci marque une déficience, si l'arythmie est présente, le défibrillateur se met en fonction. C'est un système qui permet de pallier aux insuffisances cardiaques dont souffrent certaines personnes parfois détectées comme telles à la suite de malaises cardiaques. 

La chaîne de survie... Le témoin de l'incident appelle le 112 déjà très rapidement. Ou il peut demander à une personne de le faire pendant que lui s'occupe de la victime. Voir ensuite si la personne respire ou pas ... Dans la négative, faire le massage cardiaque jusqu'au moment ou le défibrillateur prendra le relais pour donner le fameux choc électrique qui relancera la vie ! Les personnes qui ont suivi une formation sont répertoriées dans un logiciel et dispatchées vers les personnes victimes de malaise grâce à une géolocalisation. Les défibrillateurs sont eux aussi répertoriés - géolocalisés pour plus d'efficacité car chaque minute est précieuse. 

Les défibrillateurs => En Belgique, 10.000 personnes par an, soit 30 par jour, sont victimes d'un arrêt cardiaque en rue, au travail ou à la maison. Or, 47% des gens ne se sentent pas capables d'intervenir en cas d'arrêt cardiaque et un quart de la population ne se sentirait pas à l'aise d'utiliser un défibrillateur ! Sachez qu'utiliser un défibrillateur n'est pas dangereux... Non vous ne pouvez pas faire du tort à la victime que du contraire! Le défibrillateur nous guide, il délivre des instructions. Il y en a dans les espaces publics, dans les salles de sport en principe! Il y en aurait 10 000 sur l'ensemble de la Belgique ce qui est trop peu bien entendu. 

Comprimer le thorax à raison de 110 - 120 compressions par minute est idéal ! Sur le rythme des Bee Gees "stayin' alive " !!!! S’entraîner en amont est vital pour se rendre compte à quel point la pression doit être franche et rythmée. C'est consacrer quelques minutes de sa vie au profit de celles des autres, de ses proches, de sa famille.  

Les compressions thoraciques => commencer par effecteur 30 compressions thoraciques - pratiquer ensuite 2 insuflations - Alterner ensuite 30 compressions et 2 insufflations - Continuer la réanimation jusqu'à ce que les secours poursuivent cette réanimation ou que a victime reprenne une respiration normale. Plus de détails en un clic ... c'est par ici. 

Ré-écouter l'émission

Les commentaires des auditeurs en image...

Cathy est la maman d'une jeune fille qui, à l'âge de 20 ans, a fait un malaise cardiaque. Aucuns signes précurseurs... Après avoir appelé le 112, Cathy a entrepris un massage cardiaque qui lui a sauvé la vie. 

Anne s'est écroulée sur le terrain de tennis... Rapidement un service ambulance est arrivé et a prodigué les soins. Les massages cardiaques n'y faisaient rien au départ, le coeur ne se contractait plus.  Aujourd'hui elle a repris une vie "normale" !

Serge a eu un malaise cardiaque durant la nuit. Il est sujet à ces syndromes et malaises nocturnes.  Sa femme a eu les bons gestes fort heureusement. Maintenant il a un défibrillateur interne qui l'aide à vivre du bon côté.  

Newsletter Vivacité

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir