La vie du bon côté

Plus d'infos

FratriHa, une initiative bénévole de deux étudiantes !

FratriHa, une initiative bénévole de deux étudiantes !
FratriHa, une initiative bénévole de deux étudiantes ! - © Tous droits réservés

Eléonore Cotman et Aurélie Bertoux, toutes les deux proches de personnes atteintes d'une déficience intellectuelle, ont créé un espace de parole compréhensif et tolérant.  Ce projet a germé en elles lorsqu’elles ont réalisé la richesse de leurs échanges sur leurs doutes et leurs questions liés au handicap. C’est une plate-forme de soutien ! Votre frère ou votre sœur souffre d'un handicap mental ? FratriHa vous écoute et en parle avec vous.

FratriHa... Une plateforme de soutien et d'information pour la fratrie bien entendu mais la famille aussi !

 Les personnes handicapées sont souvent désœuvrées...

FratriHa a débuté en septembre 2014 avec l'idée initiale de créer une plateforme de soutien pour les frères et soeurs de personnes déficientes intellectuelles. Le projet fait aujourd'hui partie d'Inclusion ASBL.

Après des premières années ponctuées de nombreux échanges avec des associations actives dans le handicap et un grand nombre de familles concernées par la problématique, le projet évolue aujourd'hui autour de trois pôles principaux :

  • sensibilisation et représentations,
  • rencontres et soutien,
  • informations.  

Le Colloque FratriHa :
Le 8 décembre 2017 à Woluwe St Pierre - 
Témoignages de frères et sœurs et de parents, extraits de films, intervention de Régine Scelles et Geoffrey O, table ronde.

Chaque famille est différente et si singulière !

Quels sont les facteurs qui vont impacter la fratrie ? 

Les ressources du couple, l'environnement, la position de l'enfant au sein de la famille - est-il le premier enfant - le dernier ? Le sexe aussi va influer sur la situation, le handicap est-il très visible ou peu apparent ? , La soeur ou le frère sont-ils "maternants" ?  L' évolution du handicap peut-elle être considérée ou sans avenir, ... Tous ces facteurs jouent, interviennent. Il n'est pas une famille identique à une autre selon tous ces paramètres. 

La culpabilité peut aussi être portée par les frères et soeurs...

Souvent la culpabilité peut être de ne pas être soi "différent" ! Pourquoi ma petite soeur, mon petit frère ? Pourquoi pas moi ! Une envie d'être parfait peut en découler pour ne pas décevoir les parents, pour ne pas leurs apporter une difficulté en plus. Quand on se culpabilise, des petites choses de la vie peuvent prendre des proportions démesurées. Il est des responsabilités "imposées" parfois positives - parfois plus négatives. Comment jouer avec ce DEVOIR MORAL d'aider et en même temps s'autoriser à vivre sa vie de personne non "handicapée". 

FratriHa - le site en un clic.

On a du gérer notre petite sœur ensemble - sans aide et conseil à l'époque

Pour moi ce sont plutôt les personnes de l'entourage qui "souffrent" 

Cette notion de "souffrance" suscite des réactions. Frédéric le vit et le ressent comme tel. Pour FratriHa on ne peut parler de "souffrance". Ce sont des moments très compliqués effectivement et en même temps il est des choses très positives. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK