La vie du bon côté

Plus d'infos

Être grands-parents : un rôle passionnant, émouvant,... pour prendre la vie du bon côté !

la vie du bon côté
la vie du bon côté - © Tous droits réservés

Certains grands-parents éprouvent des difficultés à définir leur rôle. Peut-être évoluent-ils dans une famille recomposée comptant plus de quatre grands-parents. Jusqu'où faut-il s'impliquer dans les différents stades de vie des petits-enfants ? Joëlle Iland nous aide à redéfinir les pourtours de ce rôle si passionnant.

Être grands-parents... Un rôle qui s'adapte en vis-à-vis de la croissance des petits-enfants, un rôle évolutif.

Pour certains, il est difficile de fixer la limite, de respecter ses propres besoins tout en s'adonnant à son rôle de grands-parents. La communication joue là aussi un rôle prépondérant pour déterminer le cadre, le positionnement de tout un chacun.

Ne pas s'oublier, ne pas tomber dans la contrainte est essentiel. Le "conflit" vient souvent du fait de se mettre entre parenthèse afin de faire plaisir mais cette attitude est source de frustrations.

Ce rôle vous est-il imposé ? Vous le faites parce que vous ne savez pas dire non ? Parce que la situation est telle qu'il en est ainsi ?, Parce que vous n'osez pas faire état de votre fatigue, de votre volonté de prendre un peu de temps pour vous,...

Renforcer sa confiance en soi, gérer son stress, affirmer ses limites, s'octroyer le droit d'avoir des besoins, des envies, des priorités et de s'accorder du temps sans culpabiliser, ... des clefs pour équilibrer sa vie du bon côté.

Savoir dire NON, mode d'emploi : Communiquer de façon constructive et apaisée même sur un sujet difficile : 1°Il est important tout d'abord d’énoncer le fait, de l'exprimer.2° Ensuite parler de ses sentiments, de son propre ressenti à cet égard. 3° Puis exposer ses propres besoins et 4° terminer par des propositions de solutions.

Faire une photographie de sa disponibilité, de ses envies, de son rôle là à un moment donné. Selon les circonstances de vie, ce cliché peut se décolorer et ne plus refléter la réalité... On retire alors un nouveau portrait pour redéfinir les rôles respectifs.

Être nounou, surveiller les petits, les préserver des dangers domestiques, les stimuler et éveiller à la vie,  faire le taxi, faire à manger, la lessive, les devoirs, ... un tourbillon de tâches qui peuvent souvent grignoter notre propre bien-être et aller au-delà de la limite du possible comme en témoignent certaines personnes. "A chacun sa place" ! ... Et si une claire définition tout en respect des limites de chacun propulsait la vie... du bon côté ?

Garder les petits-enfants est par essence un plaisir, un choix et non pas une obligation (légale). Un choix de tout un chacun selon les circonstances.

Le respect de soi, connaitre ses limites, être dans le choix et s'adapter... l'alchimie gagnante pour un mieux-être.

Et si on rendait hommage aux papy et mamy...qui nous aident tant à prendre la vie du bon côté ?

A tous et à chacun en particulier : Merci, merci, merci.

Les commentaires des auditeurs en image...

Solange travaille à temps plein et est grand-mère. Cependant sa belle fille ne travaillant pas également, elle n'est que peu sollicitée. Solange ne s'impose pas mais accueille positivement les quelques moments avec ses petits enfants. La qualité plutôt que la quantité !

Isabelle donne la priorité à son rôle de femme. Un positionnement clair et évolutif selon les circonstances de vie.

Virginie rend hommage aux "Papy"... Le temps du Merci. Pour Richard, un autre auditeur, il souligne toute l'importance d'aligner son rôle de Papy et sa vie de couple.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK