La vie du bon côté

Plus d'infos

Dans la tête d'une personne à haut potentiel

Ce podcast aborde la thématique des personnes dites HP (à Haut Potentiel) à travers le roman d'Isabelle Bary, Zebraska. Une histoire qui nous plonge dans la tête d'un jeune homme HP et nous permet de saisir comment il voit la vie, comment mieux le comprendre et... Comment être un " bon " parent.

Comment Isabelle Bary a-t-elle eu l'idée d'écrire ce livre ?

Lorsque  son  fils  a  été  détecté  " HP ",  ces  initiales  lui  sont tombées  dessus  comme  un  couperet !  Elles  incarnaient  un mystère,  totalement  altéré  par  des  clichés  tenaces. L’aborder dans  un  roman,  avec  le  recul  et  l’humour  nécessaires  au partage, est devenu une évidence.

C’est vers l’âge de 6 ans que Tim, le fils d’Isabelle Bary a été diagnostiqué à haut potentiel. Tim n'avait pas les mêmes centres d'intérêt que les autres petits enfants, il voyait souvent les choses en noir, il avait aussi des questions existentielles sur le sens de la vie, il se sentait mieux avec les adultes qu'avec les enfants de son âge... 

C'est lors d'une visite chez un logopède pour un petit problème de prononciation qu'il a fait un test de QI.  La psychologue consultée a très vite décelé qu'il était HP.  

Dans le livre, la maman de Thomas se rend compte que son enfant a du mal à se mêler aux autres. Et elle constate que " la différence, ça rend malheureux ". Isabelle a, elle, d’abord trouvé que la différence de son fils était plutôt " un cadeau qu’un fardeau ".  Elle en reste persuadée aujourd’hui car son fils, âgé de 19 ans, va " très bien ". " L’avenir appartient aux imaginatifs, à ceux qui ont un esprit divergeant. Mais la différence fait peur parce que la société est comme ça : elle ne se demande pas comment faire autrement. "

Le Haut Potentiel n’est pas une maladie

" On a peur en permanence : peur de ne pas être dans le moule, peur de ce qui est différent de nous. Quand un médecin nous explique ce qu’est le Haut Potentiel, ça donne l’impression que c’est un fardeau parce qu’on est dans une société de performance qui ne prône pas la différence. On doit tous penser la même chose, s’habiller pareil. Mais le HP, ce n’est pas une maladie, c’est une manière différente d’être au monde. Une fois qu’on a compris ça, on se dit que ça peut être sympa. Même si la société n’est pas encore prête à accueillir ça. " confie Isabelle.

Si " Zebraska " est un roman accessible à tous, les parents d’enfants à Haut Potentiel peuvent y puiser un tas de conseils pour un quotidien plus doux. Isabelle conseille à ceux qui viennent de mettre un pied dans cet univers un peu effrayant, car encore trop méconnu de " ne pas essayer de faire en sorte que notre enfant soit comme les autres ".

Elle a fait cette erreur, dont elle peut en parler.  Vouloir rentrer son enfant dans le moule, c'est nier sa différence.  Mais ça ne la fait pas disparaître. On perd son temps à vouloir faire rentrer un carré dans un rond. " Je sais que ça a l’air formidable de ressembler à la famille d’à-côté, où l’enfant fait de la musique, va aux scouts, mange bien… Mais c’est horrible de vouloir ressembler à quelqu’un d’autre. Et en plus, je suis sûre que la famille d’à côté ne va pas mieux que nous. Il faut accepter cette différence et ensuite, comprendre comme ça se passe dans la tête d’un enfant HP. Enfin, il faut l’aimer. Se dire que c’est chouette de penser comme ça. Tout devient beaucoup plus simple après. "

Dans la peau d'un zèbre

Martin a 15 ans et il sait bien qu’il n’est pas tout à fait comme les autres. Mais il ne comprend l’ampleur de la question que quand il se plonge dans le livre que sa grand-mère lui a offert à Noël et dans lequel elle lui raconte ce qu’était son père, quand il était petit. Comme lui, son père est Haut Potentiel. Comme lui, il a une manière de penser bien à lui, une sensibilité exacerbée et il s’épuise à trop réfléchir. Avec le roman " Zebraska ", Isabelle Bary nous invite dans le monde des enfants zèbres qui rendent leurs parents chèvres. Et au vu de la description précise du quotidien de Thomas et de sa mère, on comprend que le sujet la concerne personnellement.

Le livre : Zebraska

Martin Leroy, quinze ans six mois et vingt-deux jours, vient de recevoir un étrange cadeau : un paquet de feuilles reliées. Il croit d’abord à une farce – on ne lit plus de livres en 2050 –, mais lorsqu’il découvre sur la première page la dédicace À mon petit zébron Marty, il est pris d’un véritable tremblement. Au risque de paraître ringard, il entame clandestinement la lecture de ce texte qui dévoile la vie mystérieuse et bouleversée d’un enfant Haut Potentiel dans les années 2010 et celle de sa mère touchante et burlesque à la fois… Il comprend peu à peu qu’il n’est pas étranger aux secrets bien gardés que renferme le récit.
On les appelle HP, HPI, surdoués, précoces, zèbres… Comme la plupart d’entre nous, Isabelle Bary ignorait tout de leur monde extra-ordinaire avant d’y être inopinément plongée. À l’abri de toute prétention, avec tendresse, humour et fantaisie, Zebraska tente de démystifier ces enfants pas comme les autres, menottés à des clichés fumistes et si souvent incompris.
Un roman où se reconnaîtront en souriant tous les parents soucieux de léguer tant bien que mal leur héritage à leurs enfants.

Qui est Isabelle Bary ?

Isabelle Bary est née à Vilvorde en 1968, d’une maman mi-flamande, mi-anglaise et d’un papa bruxellois francophone.

Comme les chevaux, la lecture et le chocolat, l’écriture a conquis son cœur dès l’enfance, mais la possibilité de la vivre n’est venue que bien plus tard.

Ingénieur commercial Solvay, sa courte vie de " femme d’affaires " prend une tournure particulière en 1994: elle part, un an, sac au dos pour explorer le monde. Quelques années plus tard lui vient l’envie de conter cet événement, Globe Story paraît en 2005 aux Éditions Complicités.

Le virus est ancré. La plume ensuite ne la quitte plus.

Après  une  courte  carrière  de  femme  d’affaires  en  tant qu’ingénieure  commerciale, Isabelle  Bary se  lance  dans l’écriture  à  la  suite  d’un  voyage  autour  du  monde. Dès lors,  son  stylo  ne  la  quittera  plus.  Elle  est  aujourd’hui l’auteure d’une dizaine de romans et ouvrages collectifs et  dispense  régulièrement  des  ateliers  d’écriture. 

Zebraska,  paru chez J'ai Lu,  est inspiré de sa propre histoire.

Plus d'infos : Les romans d'Isabelle Bary, ses nouveautés et ses projets 

 

Envie d’en savoir plus ? Ecoutez notre podcast sur AUVIO

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Du 100% digital… La Vie du bon côté, c’est tous les jours où vous voulez et quand vous le voulez en PODCAST sur Vivacite.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smartphone ou votre iPhone via l'application podcast. Sylvie Honoré vous invite à ce rendez-vous Bien-Etre et Santé en toute convivialité, en compagnie d’hommes et de femmes au parcours inspirant, qu’ils soient thérapeutes, spécialistes du bien-être ou simplement acteurs de leur vie. 



Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK