La vie du bon côté

Plus d'infos

Comprendre et approvoiser l'hypersensibilité pour prendre la vie du bon côté !

la vie du bon côté
la vie du bon côté - © Tous droits réservés

Les personnes hypersensibles ont tendance à prendre de plein fouet les réflexions qu’on leur fait… On peut dire que c’est une forme de susceptibilité. Cette caractéristique de la personnalité permet aussi de développer du positif. Stéphanie Rochette, conseillère en image personnelle aborde les atouts et revers de ce trait de personnalité.

Sommes-nous tous égaux face à l'hypersensibilité ?

Entre susceptibilité et forces vives, l'hypersensibilité s'invite en nos vies.

On est né comme ça, on ne peut pas "lutter". Le savoir permet d'aller vers l'acceptation et d'apprivoiser cette couleur de vie.

20 % de la population est concerné par l'hypersensibilité ! Ces personnes sont souvent brimées, le monde n'est pas vraiment fait pour elles. Le cerveau émotionnel doté d'une grande empathie est constitué chez les hypersensibles de façon telle qu'ils sont plus "réactifs", plus "sensibles" au bruit, à la lumière, aux émotions et au seuil de la douleur,... Le ressenti, la perception fine de l'intuition sont renforcés chez ces personnes.

Les hypersensibles ont une grande faculté de perception de l'autre.... L'empathie est très active chez eux. La personne hypersensible perçoit fortement la tristesse, la joie, la douleur de l'autre,... Ce sont des éponges à émotions. Il est du coup important d'apprendre à se protéger, à vivre en acceptant cette sensibilité et en apprenant à gérer ces émotions que les hypersensibles vivent et ressentent de façon démultipliée.

Les hypersensibles vivent avec le GPS du coeur, c'est le coeur qui gouverne. Ces personnes ont un grand besoin d'aimer et d'être aimées, elles hurlent leur besoin d'amour avec le risque en prime de "dépendance affective". L' hyper affectivité et l’hyper sensorialité... diverses facettes de cet état d'Etre.

Les hypersensibles ont une propension à la créativité et apprécient la solitude aussi. Ils se ressourcent effectivement dans cette solitude qui permet de contre balancer l' excès de ressenti, d'émotions absorbées.

Les personnes dites hypersensibles ont une perception très très aiguisée et ce compris dans le langage corporel. Il est difficile de mentir à un hyprsensible. Ses perceptions se vérifient souvent d'ailleurs ! ils font d'excellents recruteurs. Comme ce ressenti n'est pas basé sur quelque chose de "cartésien", l'hypersensible peut basculer dans le doute.

Le seuil de la douleur est beaucoup plus bas chez les hypersensibles donc ils réagissent plus vite que la plupart des gens.

L'hypersensibilité, une force et une faiblesse qui colore notre vie. "Si l'on a cette différence, c'est que l'on a quelque chose a en faire !". L'accepter permet de s'ouvrir à notre épanouissement lié à cette caractéristique. Souligner cette unicité, cette singularité en tant que force vive peut faire briller notre vie du bon côté !

L’hypersensibilité offre un vivier de ressources. L'apprivoiser est un cadeau de vie... du bon côté !

 

Les commentaires es auditeurs en image...

Catherine a appris à ne plus "lutter" contre son hypersensibilité mais plutôt à la gérer. Pharmacienne à la base, un cheminement progressif l'a amenée à se libérer, à mieux s'aimer et s'accepter. Aujourd'hui, Catherine est thérapeute.

Eric se définit plus hyper affectif qu'empathique. "Je suis un homme avec une fourchette dans un monde de soupe" ! Il est excessivement touché par tout ce qui l'entoure. Stéphanie Rochette évoque ce besoin d'aimer et d'être aimé à outrance ce qui dérive souvent en dépendance affective.

Valérie a un fils hypersensible et particulièrement vis-à-vis du bruit. Cela génère chez lui de l'énervement, de la fatigue,... Il est en souffrance ! Maya témoigne aussi de son fils qui quant à lui est hypersensible émotionnellement. "Cela prend des proportions énormes, cela l'affecte, il lui serait plus doux de vivre dans un monde de bisounours" !