La vie du bon côté

Plus d'infos

Comment quitter la dépendance affective ?

Comment quitter la dépendance affective ?
Comment quitter la dépendance affective ? - © Tous droits réservés

C’est un problème qui se retrouve chez les hommes comme chez les femmes. C'est l'amour fou, la plus grande passion. Le besoin de contact est constant. Mais dès que quelque chose cloche, c'est la catastrophe ! Un des symptômes les plus évidents est un manque flagrant d'intérêt pour sa propre vie. Pour s'en sortir, il suffit souvent d'expérimenter la liberté, de se détacher de cette situation qui nous tient en otage. Voyons comment avec Pascale Piquet, coach de réussite.

La dépendance affective...

Commencer à en rire, c'est commencer à en guérir ! Car oui on en sort. La dépendance affective peut se hisser en notre vie de couple, avec des amis, au sein de la famille, au boulot, ... 

Quels sont les comportements qui mettent la puce à l'oreille ?...

La dépendance affective c'est le manque de confiance et d'estime. On est en carence, il est un grand vide à l'intérieur et donc on est dans le besoin de combler. Quand une relation repose sur un piège cela présume mal de l'avenir. 

On a la liberté de choisir à qui on sera fidèle. On n'est pas "attaché" l'un à l'autre. Une personne en dépendance va ruminer et dévaster sa confiance et son estime. Regarder devant soi est important - reconstruire son lot de confiance, d'estime pour reprendre la vie du bon côté. 

Le syndrome de tarzan... On pense tirer son bonheur de l'autre, on est alors complètement accro à l'autre. "Je vais te rendre heureuse" ! Et non, on ne tire pas son bonheur de l'autre ! Deux personnes heureuses feront un couple heureux, c'est un plus un. Notre bonheur ne dépend pas de l'autre. 

Aller à l'origine du mal est vital - on ne tape pas sur le syndrome - renforcer l'estime et la confiance en soi c'est ça la clef. L'autre ne doit pas devenir notre oxygène ! L'autre ne doit pas être notre béquille - notre pilier sinon on s'effondre. 

La différence entre l'amour et la dépendance, c'est le respect !

Le CRAC : confiance - respect - admiration - complicité => Les 4 essentiels pour vivre une bonne relation. Et le sexe aussi of course ! 

A force d'échecs amoureux, on se brade car la confiance et l'estime se sont dévastés. 

A mort les sacrifices, les concessions, les compromis ! 

Etes-vous dans le besoin ou dans le plaisir ? Le besoin est chargé de ces dépendances.

Aimer c'est être heureux et ça n'a rien à avoir avec la souffrance !

Sonia partage son expérience et met en avant toute la souffrance issue de cette dépendance affective. La maladie s'en est suivie d'ailleurs du fait.

Ca ronge le coeur et l'âme.

"Vivre et le quitter ou mourir "? ... "Jusqu'où on peut aller dans cette dépendance affective c'est fou !" 

Aller à l'origine du mal est vital - on ne tape pas sur le syndrome, se battre contre cette dépendance est inutile - renforcer l'estime et la confiance en soi c'est ça la clef. L'autre ne doit pas devenir notre oxygène !

RoseMai...  Elle est sous la dépendance perpétuelle de son mari parti il y a deux ans.  

Quand on est en dépendance - tout devient permis pour l'autre ! On se moque souvent de ces personnes qui ne parviennent pas à se défaire de ce lien de dépendance. Mais quitter l'autre, c'est crever! On est humilier, trompée, ... mais on ne parvient pas à stopper, à partir. 

Isabelle s'en est sortie... Elle a subi sa relation de couple tout un temps puis au fil de diverses lectures - dont celle de Pascal -  elle s'est réveillée et tout était là !

Les personnes nocives pour moi je les fuis immédiatement.

Le rapport dominant - dominé ne fonctionne pas - il est des travers affectifs !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK