La vie du bon côté

Plus d'infos

Choisir une fin de vie digne et sans souffrance

Une fin de vie choisie. Mourir dans la dignité, sans souffrir. Ne s’agit-il pas là du souhait de la plupart d’entre nous ? La médecine actuelle permet, dans la plupart des cas, de respecter ce vœu. Le médecin généraliste, Yves de Locht, est l’invité de ce podcast.

L’euthanasie, un sujet de moins en moins tabou en Belgique mais qui reste très difficile à aborder

Je considère l'euthanasie comme un dernier soin pour apaiser les souffrances d’un patient.

Yves de Locht 

La médecine actuelle permet, dans la plupart des cas, de respecter le souhait de mourir sans souffrance et dignement. Il n’en va malheureusement pas de même de toutes les législations. Selon le pays dans lequel chacun est installé, il sera possible, ou non, d’envisager différentes trajectoires lorsque la fin approche, lorsque la souffrance ne peut plus être correctement apaisée.

L’euthanasie a été dépénalisée en Belgique le 28 mai 2002.

 

La façon dont la fin de vie se passe permet d’atténuer ou d’aggraver le processus du deuil

Les circonstances dans lesquelles la mort survient peuvent apaiser ou, au contraire, aggraver le traumatisme de l’agonie et elles sont déterminantes pour le deuil. En effet, la possibilité d’accompagner des proches dans de bonnes conditions est cruciale et, a contrario, dévastatrice lorsque les derniers temps de la vie ne peuvent être vécus dans l’empathie et la dignité.

Euthanasie : l’importance du rituel du passage à une autre vie

Un décès par une euthanasie se prépare et demande un dialogue entre le médecin et celui qui va nous quitter mais également avec sa famille. Le décès sera mieux vécu et le rituel pourra se faire convenablement.

Pour les Belges, plus de 60 % des euthanasies se font à domicile.

 

 

Médecin généraliste depuis près de cinquante ans, Yves de Locht entend lutter contre la souffrance sous toutes ses formes. Il s’implique dans la pratique de l’euthanasie en Belgique et s’attache à partager son expérience.

Livre : Maintenant qu'ils ne sont plus là

 

 

Les circonstances dans lesquelles la mort survient peuvent apaiser ou, au contraire, aggraver le traumatisme de l’agonie. Elles sont déterminantes pour le deuil.

Ce livre recèle de nombreux témoignages qui illustrent à quel point la possibilité d’accompagner des proches dans de bonnes conditions est cruciale et, a contrario, dévastatrice lorsque les derniers temps de la vie ne peuvent être vécus dans l’empathie et la dignité.

Envie d’en savoir plus ? Ecoutez notre podcast sur AUVIO

 

 

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Du 100% digital… La Vie du bon côté, c’est tous les jours où vous voulez et quand vous le voulez en PODCAST sur Vivacite.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smartphone ou votre iPhone via l'application podcast. Sylvie Honoré vous invite à ce rendez-vous Bien-Etre et Santé en toute convivialité, en compagnie d’hommes et de femmes au parcours inspirant, qu’ils soient thérapeutes, spécialistes du bien-être ou simplement acteurs de leur vie. 



Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK