La vie du bon côté

Plus d'infos

Célébrons les 50 ans de la Ligue Cardiologique Belge !

Saviez-vous que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en Belgique ? Hormis l'hérédité, le sexe et l'âge, il est possible d’agir sur de nombreux facteurs de risque cardio-vasculaire : le tabac, l'hypertension artérielle, le diabète, l'excès de cholestérol, l'obésité et le surpoids, la sédentarité, l'alcool. Le docteur Freddy Van de Casseye - General Manager de la Ligue Cardiologique Belge - rappelle que les facteurs de risque ne s'additionnent pas, ils se potentialisent, c’est-à-dire qu’ils s'aggravent l'un l'autre.

Certains facteurs de risque sont modifiables. Par des traitements, une adaptation du mode de vie...

Poids, activité physique, tabac, alimentation. : là-dessus, on peut agir !

Mais d'autres facteurs sont non modifiables. Hérédité, antécédents familiaux...

Si quelqu'un dans votre  famille a fait un infarctus ou un AVC avant l'âge de 60 ans, vous devez considérer que vous avez déjà un facteur de risque et vous devez être beaucoup plus suivi. L'hérédité, les gènes, on ne peut pas les changer. 

Vos témoignages...

Christiane : J'ai été double-pontée à l'âge de 49 ans... Mon papa a fait un infarctus à 60 ans et ma maman triple-pontée.

Marie : J'ai lu ou entendu que les hommes et les femmes ne sont pas logés à la même enseigne quant aux signes avant-coureurs d'un accident cardiaque...? Qu'en est-il ?

Plus d'infos sur la Ligue Cardiologique ici...

https://liguecardioliga.be/

L'intégralité de l'émission ci-dessous...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK