La vie du bon côté

Plus d'infos

Avoir un bébé après avoir survécu à un cancer du sein… C'est possible !

Avoir un bébé après avoir survécu à un cancer du sein… c’est possible !
Avoir un bébé après avoir survécu à un cancer du sein… c’est possible ! - © Tous droits réservés

Vouloir être enceinte après la maladie peut être problématique. Pour éviter que le cancer ne récidive, certaines femmes doivent suivre un traitement hormonal qui les empêche d’être enceintes pendant cette période. Concevoir un bébé, c’est une terriblement belle revanche sur la vie. L’histoire est désormais possible et de plus en plus vécue. Nous attendons vos témoignages avec Serge Schmitz, responsable de l’association #TousCigognes !

15% des femmes sont concernées, elles ont moins de 42 ans et peuvent faire le choix d'avoir un enfant après avoir survécu à un cancer du sein. Oui, ces femmes peuvent tomber enceinte en toute sécurité. 

Le couple est parfois en plein projet de vie - celui d'être futurs parents et puis soudain, le verdict tombe... Le cancer s'invite au planning ! La peur est présente, l'idée de la mort vient au premier plan alors que le couple pensait à donner la vie ! Se soigner, prendre soin de soi devient la priorité. On entre dans une phase chirurgicale afin de retirer les tumeurs, pour que le cancer ne se développe plus on entreprend de la chimiothérapie ou de l'hormonothérapie. Des cellules cancéreuses se nourrissent des œstrogènes des femmes. L’hormonothérapie est le remède ad hoc - c'est une sorte de ménopause artificielle -  mais qui rend impossible du coup le fait de donner la vie ! 

L'hormonothérapie peut avoir une durée de 5 à 10 ans ! Si les ganglions sont déjà atteints la recommandation est d'aller jusqu'à 10 ans ce qui peut être dramatique pour les jeunes femmes de 30 ans qui voient leur rêve d'être un jour maman s'effondrer. 

L'interruption du traitement est un choix personnel... Le traitement peut reprendre à la suite de l'accouchement. Des femmes qui sont dans ce cas de figure ont pour la plupart accepté de faire partie d'une étude pour mieux connaître - cerner - comprendre les dangers et champs de possible en telles circonstances... pour re-voir et donner la vie du bon côté ! 

Certaines femmes seront soutenues dans leur choix d'interrompre le traitement que ce soit par les parents, les frères et sœurs, le mari... Parfois celui-ci est dans la peur de perdre sa compagne et est réticent à l'idée d'interrompre le traitement. La prise de risque est un choix personnel - interpersonnel !  Chacun selon ses peurs, ses envies, ...

Le site - l'étude "tous cigogne" en un clic - "Big Time for Baby" !

Ré-écouter l'émission en un clic. 

Les commentaires des auditeurs en image...

Annie a été touchée par le cancer du sein à l' âge de 39 ans. Elle a décidé d'interrompre le traitement d'hormonothérapie  pour vivre la joie de la maternité. Annie va donner la vie dans 4 semaines...Une belle revanche sur la vie. 

Martine est oncologue. Elle évoque la durée de l'hormonothérapie qui peut aller de 5 à 10 ans ! 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir