La Récré de Midi

Du lundi au vendredi de 12:00 à 13:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Chantal Goya chassée de chez elle suite à la crise sanitaire, se réfugie chez sa fille

Chantal Goya a dû emménager chez sa fille car le propriétaire de son immeuble l’a chassée de son domicile puisqu’elle ne pouvait plus payer le loyer imposé nous apprend Marion Jaumotte dans La Récré de Midi.

Les propos ont depuis été démentis par Chantal Goya dans un entretien à Sudpresse.

On enregistre près de deux millions de cas de coronavirus en France mais la crise sanitaire a aussi des conséquences néfastes chez les 'people' de l’Hexagone. Chantal Goya, 78 ans, se retrouve en difficulté en plein confinement dû à cette crise sans précédent.

Sans domicile à cause d’un surloyer

Dans un entretien accordé à France Dimanche, elle révèle ainsi que "son bailleur lui a annoncé qu’elle devrait payer un surloyer de plusieurs milliers d’euros qu’elle ne sait pas payer et du coup elle s’est fait dégager de chez elle" rapporte Marion Jaumotte.


►►► À lire aussi : Line Renaud, 92 ans, déclarée morte par erreur, réagit avec humour… dans un tweet


Rien ne stipule encore si ce surloyer exigé par le propriétaire de son appartement dans le IXème arrondissement de Paris est légal et pourquoi celui-ci est demandé à la chanteuse de 78 ans "mais ils sont plusieurs dans l’immeuble à avoir déménagé parce que le propriétaire demandait un surloyer" ajoute la chroniqueuse. La chanteuse ne pouvait supporter cette somme, d’autant plus que sa tournée qui devait fêter les 40 ans de son spectacle Le soulier qui vole a été annulée suite aux problèmes sanitaires liés à la covid-19 précise de son côté La DH.

1 images
© AFP / Bertrand Guay

Chez sa fille en attendant de retrouver un appartement

Marion rassure d’ailleurs les fans, Chantal Goya et son mari Jean-Jacques Debout se sont donc réfugiés chez leur fille Clarisse en attendant de trouver un autre appartement.

"On a déménagé dans l’été avec l’aide de copains. Tout le monde s’y est mis…" révèle-t-elle encore à France Dimanche. "On devait avoir un autre appartement, dans le VIème arrondissement. Mais cela ne s’est finalement pas fait […] On prend soin de nous. Il y a tellement de gens que l’on aimait qui sont malades ou partis".

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK