La Récré de Midi

Plus d'infos

Alain Finkielkraut crée le malaise à l’antenne pendant cinq minutes : "L’émission a commencé ?"

Le philosophe et écrivain français était interrogé par Pascal Praud sur le plateau de CNews. Problème, un silence s’installe car il ne répond pas aux questions, croyant ne pas être à l’antenne. Cindya Izzarelli analyse cette séquence hallucinante dans son Actu people.

Chaque année, les bêtisiers se nourrissent de moments d’antenne en télé drôles et farfelus. Si les stars peuvent nous faire rire de manière volontaire comme Catherine Deneuve et sa collection de poules décoratives, d’autres s’illustrent à leurs dépens. Dernier exemple en date : Alain Finkielkraut qui ne réalise pas pendant cinq minutes qu’il est en direct à l’antenne sur CNews.

Des propos polémiques sur l’inceste

Comment en est-il arrivé ? Petit retour sur les faits.

Le philosophe, habitué des propos polémiques, a à nouveau choqué la France lors d’un entretien sur LCI à propos du politologue Olivier Duhamel, accusé d’inceste envers son beau-fils lorsque ce dernier était âgé de 14 ans. Alain Finkielkraut avait estimé au micro de David Pujadas que cet acte concernait non pas un enfant mais un adolescent, "ce n’est pas la même chose". Cette déclaration, qui a mis en colère internautes et associations, aurait entraîné sa mise à pied de cette chaîne d’information selon Le Monde et Télérama.


►►► À lire aussi : Gilles Lellouche a dû surmonter une grande difficulté pour incarner Obélix : "J’ai envie de chialer"


Mercredi 14 avril, le philosophe était invité de l’émission L’heure des pros de Pascal Praud sur CNews pour s’expliquer sur ces propos… et l’homme de 71 ans a encore créé le malaise, mais de manière inattendue et surréaliste.

"L’émission a commencé ?"

Alors qu’ils discutent depuis cinq minutes en direct, l’académicien semble avoir un moment d’absence au moment d’évoquer ses déclarations chocs sur le beau-fils d’Olivier Duhamel. Pascal Praud l’interpelle en ces termes : "Olivier Duhamel a une relation avec son beau-fils qui est un jeune adolescent. C’est criminel. C’est horrible. Donc, pourquoi cherchez-vous à nuancer ?". Et au lieu de répondre à cette question, il est focalisé sur son smartphone. L’animateur le relance par deux fois, avant qu’Alain Finkielkraut ne réagisse visiblement décontenancé : "Je vais répondre… Tout de suite, là ? Ça a commencé ? L’émission a commencé ?". "Mais oui, elle a commencé. On est à l’antenne depuis cinq minutes" rétorque le journaliste de CNews.

Pourtant, l’animateur avait lancé clairement le débat à l’antenne, en donnant le ton de l’interview par ces mots : "Je suis très content de recevoir Alain Finkielkraut pour une raison simple : je vous aime beaucoup, j’aime vous écouter, mais je ne vous comprends pas toujours".

Le philosophe s’excuse et finit par répondre à la question mais la séquence fait déjà le tour du web explique Cindya Izzarelli, très amusée par ce qui atterrira sûrement dans les bêtisiers.

Fanny Jandrain évoque quant à elle le malaise qui règne dans ce genre de moment : "Les secondes en télé de blanc cela semble une éternité".

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK