La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Un reflux gastrique peut dégénérer en cancer, n'hésitez pas à vous faire diagnostiquer

Vous êtes nombreux à souffrir de reflux gastriques. C’est un mal de plus en plus récurrent dans la société contemporaine. L’équipe de "La Grande Forme" a invité le Docteur Michel Fiasse, gastro-entérologue pour nous expliquer les causes et nous conseiller.

L’estomac fabrique de l’acide pour permettre la digestion des aliments. Le reflux gastro-œsophagien est une situation pathologique où cet acide remonte vers l’œsophage au lieu de rester dans l’estomac. A la base de l’œsophage, il y a pourtant un sphincter qui empêche ce reflux. Il est fermé à l’heure des repas et s’ouvre après ceux-ci pour laisser passer les aliments.

Il y a deux causes mécaniques fréquentes du reflux. Pour certains, le sphincter ne fonctionne pas bien et laisse passer l’acidité. D’autres sont atteints de hernie hiatale. Dans ce cas, une partie de l’estomac passe au-dessus du diaphragme. Le sphincter ne peut donc plus être fonctionnel.

Le problème, c’est que l’œsophage, au contraire de l’estomac n’est pas fait pour résister à un fort taux d’acidité. Cela donne donc une sensation de brûlure derrière le sternum. Ces douleurs surviennent surtout quand on est couché.

Le reflux peut s’accentuer avec certains aliments comme les épices, le café, l’alcool,… Les aliments à haute teneur en graisse sont souvent néfastes car ils demandent une sécrétion acide importante. La cigarette et le surpoids font également partie des facteurs aggravants.

Les conséquences de ce reflux

La première conséquence est une inflammation de l’œsophage due à la remontée acide dans un organe qui n’est pas fait pour y résister. On appelle cela l’œsophagite, ce sont des ulcères de l’œsophage. Il est très important de traiter ces reflux. Sans traitement, les ulcères vont grandir et peuvent aller jusqu’à développer un cancer.

10% des reflux gastro-œsophagiens se découvrent par des plaintes ORL, de type pharyngites, laryngites chroniques. L’acide remonte jusqu’à la gorge, remonte dans les bronches et fait tousser.

Attention, tout le monde ne va pas ressentir le brûlant. 15% de la population est asymptomatique. On découvre alors les problèmes bien plus tard, par hasard.

Si vous avez un doute, demandez l’examen

Un diagnostic peut être posé via un examen appelé la gastroscopie ou endoscopie digestive. Lors de cet examen, on va voir avec une caméra ce qui se passe au niveau de l’œsophage et de l’estomac, et même jusqu’au duodénum, première partie de l’intestin grêle. C’est un examen très désagréable mais, heureusement il est rapide et permet de détecter un dysfonctionnement du sphincter.

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK