La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Reposez-vous dans un bain de foin !

La raconteuse de nature de "La Grande Forme", Virginie Hess nous dit tout sur les bienfaits du bain de foin.

A l’origine, le bain de foin était une tradition ancrée chez les paysans des pays alpins. Après une journée éreintante, ils se couchaient dans le foin coupé encore tiède pour y faire un somme et se réveillaient reposés et plein d’énergie.

Au Sud-Tyrol, les habitants du village de Fiè proposèrent même, à partir de 1890, des bains de foin emménagés dans les granges du village. Ceci a permis d’attirer les " curistes " de la région, puis des vacanciers étrangers. Aujourd’hui encore, le bain de foin est très apprécié par la clientèle de certains hôtels du coin.

Il ne s’agit évidemment pas de n’importe quel foin mais bien de celui issu des alpages, qui présentent une grande diversité florale. Le foin des Dolomites par exemple est connu pour être particulièrement " gras " en raison de la spécificité des sols. Composé de plantes feuillues telles que l’alchémille, le génépi, l’arnica, l’aspic, le chiendent, le foin des Dolomites est extrêmement bénéfique pour la santé.

Des études scientifiques ont démontré que les bains de foin, aussi connus sous le nom de "phytobalnéothérapie", soulagent l’arthrose, les problèmes respiratoires, l’inflammation du nerf sciatique et les rhumatismes, stimulent la circulation sanguine et le métabolisme, et éliminent les toxines. Et puis, ça détend !

 

Comment fonctionne le bain de foin ?

Avant utilisation, le foin est emballé dans un grand sac de tissu, généralement du lin, et est plongé dans un bain d’eau chauffée à 40 °C. La personne recevant le soin est immergée dans ce foin jusqu’au cou. Avec la chaleur humide qui émane du foin, les principes actifs contenus dans les différentes plantes sont efficacement absorbés par le corps et agissent positivement sur celui-ci. Grâce à la sudation provoquée par cette immersion, le bain de foin soulage les tensions musculaires. Ces bains aromatiques durent en général 50 minutes et sont recommandés en cure de 7 à 9 séances.

L’enveloppement au foin est suivi par une pause bienfaisante : la personne est enveloppée de draps pendant une demi-heure à une heure afin de favoriser la transpiration, avant de revenir à une température corporelle normale. Des bains de pieds, des massages doux, ou la diffusion d’huiles essentielles peuvent compléter le soin.

Autre technique, plus proche des anciennes pratiques paysannes : l’enveloppement de foin tiède agrémenté d’air comprimé. L’odeur du foin et les jets d’air vous apportent une relaxation assurée.

Et près de chez nous ?

Dommage, on ne trouve aucun bain de foin en Belgique. Par contre, à Spa, on peut prendre des bains de tourbe. La tourbe, accumulée durant des dizaines voire des centaines d’années dans les tourbières, prend le temps d’intégrer tout ce que la nature compte d’oligo-éléments. Comme pour le bain de foin, la tourbe est mélangée à l’eau de Spa portée à 40 °C. Le curiste plonge ensuite dans ce bain aux allures de crème au chocolat. Détente assurée !

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK