La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Quels sont les risques de ne pas soigner une apnée du sommeil ?

Quels sont les risques de ne pas soigner une apnée du sommeil ?
2 images
Quels sont les risques de ne pas soigner une apnée du sommeil ? - © PeopleImages - Getty Images

L’apnée du sommeil est fort présente au sein de la population. 286.000 Belges seraient touchés par ce trouble. Le Docteur Charlotte d’Huart, médecin référente de l’émission "La Grande Forme" nous en dit plus.

Il y a des facteurs favorisants le développement d’une apnée du sommeil. Pour certains, c’est lié à une histoire familiale. Le surpoids, à partir d’un BMI au-dessus de 40, peut aussi être une cause aggravante. L’âge vieillissant, l’alcool, le tabac augmentent aussi le développement de l’apnée du sommeil.

Les risques liés à l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil peut causer de grosses fatigues chez certaines personnes. Les ronflements sont souvent source d’un mauvais sommeil et par conséquent de fatigue. C’est pour cette raison que certains se réveillent avec un mal de tête. Des microréveils pendant la nuit ou des impressions de chute sont des symptômes de cette apnée.

Il y a également une corrélation entre les troubles de la mémoire voire la maladie d’Alzheimer et l’apnée du sommeil. L’équipe de "La Grande Forme" a déjà abordé l’importance de la communication non verbale avec les malades atteints de la maladie d’Alzheimer.

Il y a également un facteur de risque important au niveau cardiovasculaire, c’est-à-dire au niveau du cœur. Le risque d’infarctus, d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque est plus élevé, et donc augmente les chances d’AVC. Il faut savoir qu’une personne sur cinq sera touchée un jour par un AVC.

Si vous avez un doute, parlez-en au niveau avec votre médecin.

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK