La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Que faire face à mon enfant qui dit des gros mots ?

"Prout, patate, boudin, caca" : les gros mots sont nombreux pour les tout-petits qui les apprennent dès la maternelle. Une période qui peut sembler pénible mais qui est normale et tout à fait possible à gérer. On en parle avec le Dr Barbara, pédiatre référent de l'émission "La Grande Forme".

Dès la maternelle, l'enfant apprend à dire des gros mots, il ne sait pas encore lire ni écrire donc il ne fait que répéter ce qu'il a entendu et rassurez-vous : c'est normal, ça fait partie du processus de développement et de sociabilisation de l'enfant. 

L'enfant utilise les gros mots pour vous tester, voir où sont vos limites et les siennes, et parfois pour tout simplement pour vous faire rire. Si ces gros mots dépassent l'entendement et sont destinés de façon virulente à un autre enfant ou un adulte, il faut par contre recadrer votre enfant et lui inculquer le respect d'autrui en lui rappelant que les gros mots ne doivent pas faire partie de son vocabulaire, qu'on ne peut pas dire n'importe quoi à n'importe qui.

Des gros mots sans comprendre

Le Dr Barbara rappelle la définition de grossier mot : mot cru incorrect indélicat obscène souvent avec une consonnance scatologique qui offense la pudeur la morale les codes de politesse. C'est une transgression volontaire ou non en fonction de l'âge. En règle générale, les gros mots des tout-petits n'ont pas d'autres destinataires qu'eux-mêmes. On est dans autre chose que l'insulte/l'injure car celle-ci nécessite un destinataire et on cherche à blesser.

Le plus souvent, un enfant dit des gros mots sans même les comprendre : "prout, crotte, pipi-caca, gros boudin, tu pues !". Une fois que l'enfant en connaît le sens, il sait qu'il ne peut pas les utiliser à tout bout de champ et que c'est malpoli mais c'est en grandissant qu'il l'apprend.

Différents registres en fonction de l'âge

  • Le registre scatologique : dès l'âge de 2 ans, les gros mots commencent à sortir et c'est normal ! Il ne faut pas s'affoler, l'enfant doit y passer, ça fait partie de son développement. Ils sont alors très centrés sur le pipi/caca, cela correspond à l'étape de l'acquisition de la propreté
  • Le registre sexuel : vers 3-4 ans, ils ne vont plus parler que de zizi, nénés et fesses, l'enfant découvre le corps humain, c'est le cap transgressif, il commence à faire la différence entre les hommes et les femmes
  • Le registre blasphématoire : vers l'âge de 5 ans, il va passer repousser les limites et devenir plus vulgaire : "chiant, con, dégue, etc", on est dans la phase de la provocation

Comment réagir face aux gros mots de votre enfant ?

Le Dr Barbara vous aide à gérer cette période de l'enfance pas si facile que ça mais au plus tôt vous vous y prendrez, au mieux ça ira :

  • Il ne faut pas dramatiser, la connaissance des gros mots fait partie de l'apprentissage de l'enfant
  • Manifestez votre désaccord quand vous les surprenez à dire des gros mots, mais c'est surtout la fréquence qui doit vous alerter
  • Apprenez à votre enfant à gérer son agressivité et à s'excuser
  • Restez serein, l'interdit n'est pas la meilleure solution : il faut plutôt lui expliquer le pourquoi du comment, pourquoi certains mots sont à bannir et peuvent être remplacés par des mots moins grossiers et moins blessant
  • Ne vous donnez pas un air choqué : l'enfant ne connaît pas le sens du mot qu'il emploie, expliquez-lui que vous l'avez entendu et que ce mot ne doit pas faire partie de son vocabulaire
  • Montrez l'exemple : l'enfant fait preuve de mimétisme, s'il vous entend dire de grossiers mots, il va avoir tendance à répéter ce qu'il a entendu auprès des adultes qui sont censés être un modèle pour lui
  • Ne surtout pas rire : même si ça peut sembler comique car cela va l'encourager à recommencer, il va sentir qu'il a été mis en avant mais pour de mauvaises raisons

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK