La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

On a perdu la nuit noire !

L’automne s’installe peu à peu, réduisant chaque jour la durée de nos journées. Virginie Hess, la raconteuse de nature de "La Grande Forme" nous rappelle l’importance de la nuit.

En de nombreux endroits, la nuit noire n’existe plus. En cause, les éclairages artificiels : les lampadaires, les vitrines de magasins, les publicités géantes animées, les skytracers et les bâtiments et jardins éclairées. Cette pollution lumineuse a un impact énorme sur la nature sauvage et aussi sur notre santé. Celui-ci est souvent minimisé.

Les animaux les plus touchés

De nombreuses espèces animales dépendent de l’obscurité pour se nourrir ou se reproduire. Par exemple, les vers luisants produisent de la lumière pour attirer les individus de l’autre sexe. Mais, avec la disparition de la vraie nuit noire, ces lucioles n’arrivent plus à se repérer l’une l’autre et s’accoupler. Les insectes, eux aussi, sont touchés. Ils sont attirés instinctivement par la lumière, vu qu’ils se déplacent en fonction des astres et de la lune. Maintenant, ils se font souvent piéger par les sources de lumières artificielles comme les lampadaires. Un autre fait marquant, ce sont certains oiseaux qui continuent à chanter pendant la nuit car ils sont complètement déphasés et ils ne comprennent pas que c'est la nuit.

Les hommes aussi sont impactés

Cette pollution lumineuse a un impact sur notre santé et notre bien-être. L’être humain a besoin de dormir pour récupérer. C’est plus efficace dans le noir complet, qui stimule la création de l’hormone du sommeil. Il est donc mauvais que l’homme ne sache plus trouver facilement le vrai noir.

De plus, la présence de lumière toute la nuit perturbe le sommeil. Suite à des études, il a été prouvé que cela peut être la source de dépressions, de troubles de l’humeur, voire une augmentation des risques de cancer de la prostate ou du sein.

 

Limitons l’éclairage

Il est donc nécessaire de réduire au maximum tous ces types d’éclairage. En plus, un usage rationnel de la lumière amène de belles économies d’énergie et financières.

Les recommandations de Virginie :

  • Eteindre les lampes des jardins à la tombée de la nuit.
  • Ne pas éclairer les édifices patrimoniaux ou les bâtiments toute la nuit.
  • Adapter les réverbères, en utilisant par exemple des capteurs de mouvement
  • Bannir les panneaux publicitaires animés
  • Sensibiliser la population

Pour ce dernier point, elle nous conseille d’aller voir le spectacle "La lumière broie du noir" qui sensibilise sur le sujet.

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK