La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Moins de plastique dans les cosmétiques !

Virginie Hess, la chroniqueuse green de "La Grande Forme" nous donne ses trucs et astuces pour éviter la pollution dans la salle de bain.

Le plastique, il est ultra-présent au niveau de la salle d’eau. On le retrouve dans les emballages, mais il est aussi dans la composition même de la plupart des produits de soin sous forme de microplastiques.

Avez-vous déjà entendu parler des microbilles de plastique ? Ce sont des particules de plastique utilisées dans certaines cosmétiques pour leur propriété fluidifiante, crémeuse ou exfoliante. Elles sont interdites en Belgique depuis le 31 décembre 2019 dans les produits cosmétiques "à rincer": gel douche, gommage, soin exfoliant, peelings et les produits bucco-dentaires comme le dentifrice. Par contre, on les retrouve toujours dans d’autres cosmétiques (notamment certaines crèmes antirides), mais aussi dans certains produits d’entretien. Trouvez la logique.

Et puis, les microbilles ne constituent qu’une partie des plastiques dans les cosmétiques. On retrouve également des silicones et autres plastiques "liquides" qui se retrouvent dans beaucoup de cosmétiques à rincer ou dans le maquillage.

Ces microbilles de plastique sont ultra-polluantes car trop petites pour être retenues par les filtres des stations d’épuration. Elles arrivent donc directement dans notre environnement et impactent les animaux.

En plus de la pollution, c’est dangereux pour la santé

Les microplastiques cosmétiques et leurs additifs posent également question en ce qui concerne la santé même s’ils semblent bien tolérés par la peau. Les microplastiques les plus petits pourraient se retrouver dans nos cellules. Or plusieurs d’entre eux ont en effet été décrits comme cancérigènes ou perturbateurs endocriniens, comme exemple les phtalates, le bisphénol A. Aucune information quant à la présence de ces substances n’apparaît clairement sur les emballages des produits.

Echangez le plastique par des alternatives

Soyez vigilant à la composition de vos cosmétiques. Il faut qu’ils ne contiennent pas des microplastiques et dans l’idéal qu’ils soient propres et sains. Il existe de nombreuses solutions écologiques.

Virginie Hess nous conseille d’aller faire un tour sur le site Beat the Micro Bead qui reprend la liste complète des ingrédients sous forme de microplastiques et des marques de cosmétiques sans microplastiques.

De plus, un code couleur permet d’évaluer chaque produit :

  • Rouge pour les produits qui contiennent des ingrédients généralement considérés comme microplastiques ;
  • Orange pour les produits avec microplastiques mais dont les fabricants ont promis de les exclure de leurs formules ;
  • Vert pour les produits exempts des principaux microplastiques mais dont les fabricants doivent confirmer l’absence totale de microbilles.

N’hésitez pas à privilégier les cosmétiques avec un label qui interdit les particules de plastique, comme Nature&Progrès, Nature, Slow Cosmétique…

La recette de Virginie Hess

Pour diminuer l’impact de notre salle de bain, Virginie Hess nous propose de réaliser des cosmétiques maison. C’est une nouvelle pratique que vous êtes nombreux à adopter.

Virginie nous donne sa recette de masque à l’argile :

  • 2 cuillères à café d’argile verte
  • 1 cuillère à café d’huile de Nigelle bio

Bien mélanger, poser sur le visage pendant 20 minutes en évitant le contour des yeux. Rincer !

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK