La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Météo-sensibilité : êtes-vous facilement affecté par les variations météorologiques ?

Météo sensibilité
2 images
Météo sensibilité - © RapidEye - Getty Images

Ces derniers temps, la météo fait des siennes ; on passe de la neige aux grands rayons de soleil. Et certaines personnes sont sensibles à la variation météorologique. Quels sont les effets sur notre santé ? Et comment gérer nos émotions face à la météo ? Explications avec Bruno Humbeeck, professeur de psychopédagogie à l’Université de Mons-Hainaut.

Une personne sur deux est plus sensible qu'une autre à la météo. Dès que le ciel est bleu, ça influence notre humeur ce qui n'a rien d'anormal sauf que certaines personnes le sont plus que d'autres, ce qui explique une forme de corrélation entre notre humeur et l'état de la météo. Résultat : certaines pathologies vont s'installer pour rendre les choses beaucoup plus sensibles, la météo-sensibilité c'est une sensibilité accrue aux effets météorologiques comme nous l'explique Bruno Humbeeck.

L'état amoureux

Pour le comprendre, notre expert propose d'imaginer le plus bel état pathologique d'un être humain : l'état amoureux. Quelqu'un qui est amoureux devient fou au sens positif du terme, il a un tas de symptômes et perçoit la réalité de manière différente. Si l'amoureux est sous un ciel gris, il va percevoir des rayons de soleil que vous ne verrez pas. Par contre, si vous êtes malheureusement dans un état de dépression, il aura beau faire très beau, vous aurez l'impression que le ciel est constamment gris. La météo-sensibilité est une forme d'harmonisation entre votre état intérieur et ce que vous percevez de l'extérieur.

L'importance de la lumière sur la santé mentale

Pour tout un chacun, la lumière est très importante pour la santé mentale ; il faut sortir. Car s'enfermer devient vite un cercle vicieux, notamment pour les personnes dépressives qui n'ont plus envie de sortir, qui imaginent qu'il fait toujours mauvais dehors et restent donc à l'intérieur, prennent moins l'air et aggravent leur état dépressif. Le déficit de lumière peut avoir de lourdes conséquences, on l'a notamment remarqué durant les différents confinements. Cela atteint le moral de tout un chacun. 

Cependant, quand le temps est plus maussade, c'est une question d'hygiène mentale ; il faut s'obliger à prendre l'air ! Cela a des répercussions sur votre état mental et la manière physique de mettre en mouvement cet état mental.

Les personnes à risque

Certaines personnes sont plus sensibles aux effets de la météo ; dès qu'il fait mauvais, elles adoptent des attitudes de retrait par rapport à tout ce qui les entoure. Mais c'est également culturel et lié à l'éducation : si vous avez tendance à surprotéger votre enfant quand il fat mauvais et à l'empêcher de sortir par peur d'attraper un rhume, il va grandir dans ce conditionnement et pourrait être plus sensible à la météo à l'âge adulte. 

Il existe également des mécanismes naturels : certaines personnes sont plus ou moins attirées par l'extérieur en fonction aussi de leur état physique.

La luminothérapie : un traitement d'accompagnement

La luminothérapie est un traitement qui consiste à s'exposer de manière quotidienne à une lumière blanche, qui imite le soleil et serait presqu'aussi bénéfique pour notre mental.

Cependant, ne comptez pas dessus comme un traitement exclusif ! La luminothérapie accompagne un autre traitement. Si vous restez dans la dépression, vous ne serez pas sensible à la lumière donc il faut traiter le problème à la source du problème et accompagner avec de la luminothérapie pour améliorer tout ça.

Enfin, il faut se forcer à sortir car c'est bon pour soi mais ne surtout pas s'obliger c'est suivre le mouvement car cela risque d'entraîner des blocages. 

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK