La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Les soins printaniers aux plantes sauvages : quelles plantes utiliser pour soigner vos bobos ?

L'équipe de La Grande Forme s'est penchée sur les soins printaniers aux plantes sauvages. On fait le point avec Virginie Hess, Raconteuse de Nature.

  • Cataplasme aux fleurs de pâquerettes 

La décoction de ces fleurs en compresses était très employée dans les campagnes en usage externe pour les traumatismes, contusions, piqûres d’insectes, toute lésion de la peau et des tissus mous nécessitant une action anti-inflammatoire et cicatrisante.

Piler ou mixer quelques feuilles fraîches de pâquerettes feuilles ou amollissez-la quelques minutes à l’eau bouillante. Appliquer la pâte sur la lésion et laissez-là en place pdt au moins 5 min sous une compresse si nécessaire. Eliminez à l’aide d’un linge.

  • Tisane aux feuilles de ronce contre la diarrhée

Ingrédients : 10g de feuilles de ronce, 25-30cl d’eau. Attention, récoltez avant la floraison ( de mars à mai)

En casserole : portez l’eau à frémissement. Hors du feu, jetez-y les feuilles et mélangez à l’aide d’une cuillère. Recouvrez d’un couvercle et laissez infuser 5-10 minutes. Versez dans la tasse à travers une passoire fine. En théière avec filtre : Placez les feuilles dans le filtre et versez l’eau portée préalablement à frémissement. Prenez 2 tasses par jour pendant 2-3 jours.

  • Bain de bouche aux feuilles d’ortie contre les aphtes

Ingrédients : 10g de feuilles d’orties fraîches ou sèches, 20cl d’eau.

Versez l’eau froide dans une casserole avec les feuilles. Couvrez, portez à ébullition puis naissez le feu et laissez frémir pendant 5-10 minutes. Filtrez à travers une passoire fine et versez dans un verre. Quand l’eau n’est plus brûlante (mais toujours chaude), prenez une gorgée et brassez-là dans la bouche durant un dizaine de secondes puis recommencez. À faire deux fois par jour pendant quelques jours.

La récolte des feuilles d’ortie se fait en mai-juin ou en septembre. Prenez les jeunes feuilles tendre au sommet de la tige. Munissez-vous de gants et de ciseaux pour éviter les piqûres.

Les conseils de Virginie Hess

 

  • Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.
  • En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.
  • Effectuez vos récolte de préférence par une matinée non pluvieuse et avant que le soleil ne tape trop fort.
  • Ne récoltez une plante sauvage que si vous êtes certain de l’avoir bien identifiée.
  • Ne cueillez pas de plante fanée, desséchée, moisie.
  • Ne récoltez pas à proximité d’une route ou d’un chemin très fréquenté, d’une usine ou de cultures intensives.
  • En cas de risque de souillure animale, faire tremper les plantes pendant quelques minutes dans de l’eau froide vinaigrée (un verre pour une bassine). Essorez-les et tamponnez avec un linge propre.

Recette tirées du livre "  Balade médicinale au fil des saisons – 20 plantes sauvages pour se soigner ", de Sylvie Hampikian. Edition Terre vivante, 2019.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK