La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Les fantasmes sexuels : doit-on en parler ou mieux vaut les garder pour soi ?

Tout un chacun a des fantasmes sexuels. C'est non seulement quelque chose de normal mais en plus de ça, les fantasmes permettent de pimenter notre vie sexuelle. On en parle avec Alexandra Hubin, sexologue référente de l'émission "La Grande Forme".

Les fantasmes sont des projections mentales qui sont conscientes, contrairement aux rêves érotiques. On met ces scènes érotiques en musique dans notre tête et ils ont pour fonction première de nous exciter explique d'emblée Alexandra Hubin.

La question qu'on se pose souvent est surtout de savoir s'il faut évoquer ses fantasmes à son partenaire ? D'après notre spécialiste, il n'existe pas de règle d'orPour certains couples, partager les rapprochent. Pour d’autres, ça crée des inquiétudes.

Il est donc raisonnable de faire le tri dans ses fantasmes et de ne parler uniquement que de ceux qu’on a envie de réaliser avec son/sa partenaire. Pour le reste, ça n'a pas d'intérêt de les communiquer, on peut les garder dans son jardin secret. Le but est en effet d'enrichir sa sexualité et non pas d'effrayer son/sa partenaire.

À savoir que les fantasmes peuvent arriver à n'importe quel momenton peut avoir ce genre de pensées en s'appropriant une scène de film ou en assistant à quelque chose qui nous inspire explique notre sexologue. 

Communiquer ses fantasmes

Si on décide d'en parler après avoir faire le tri, il est important de choisir le bon moment pour en discuter, comme lors d'un moment privilégié ; pendant un apéro en amoureux ou encore sur l'oreiller après avoir fait l'amour. Ce sera plus facile d'aborder le sujet et il est préférable d'y aller progressivement, de ne prendre aucun risque et d'exprimer les choses du mieux possible ou si on a du mal à communiquer verbalement ses envies, on peut faire un pas pour voir comment l'autre personne réagit, si elle est réceptive ou non.

Il faut à tout prix éviter les tensions inutiles, de rendre jaloux.se son/sa partenaire et il ne faut surtout pas vouloir faire un copier/coller de nos projections mentales ! On se demande souvent si on peut les réaliser sans risque une fois qu'on les a abordés mais un fantasme n'est intéressant que si on n'essaye pas de le reproduire tel quel, un fantasme sera toujours différent de la scène qu'on s'était imaginé ou qu'on a vu et qu'on a eu envie de reproduire.

Enfin, il est important de s'écouter et de réaliser ses fantasmes si et seulement si on est sur la même longueur d’ondes avec notre partenaire... S'il n'est pas réceptif, on oublie !

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK