La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les algues et leurs bienfaits : pourquoi et comment en manger ?

On parle beaucoup des algues et on les considère comme un super aliment mais est-ce vraiment le cas ? Éléments d'information avec Véronique Liessenutritionniste-diététicienne et chroniqueuse "food" pour "La Grande Forme".

Les algues font partie des aliments ayant une forte densité nutritionnelle. Mais il existe de grandes différences entre les algues et trop peut aussi poser problème. Il est déjà utile de les classer en algues d’eau douce ou d’eau de mer car l’usage et la composition ne sont pas les mêmes.

Deux catégories d'algues 

  • Les algues d’eau de mer : on les appelle aussi parfois "légumes de mer", on retrouve le kombu, la wakamé (algues brunes), la dulse qui est rouge, la nori (un peu pourpre mais verte après cuisson). On les dit riches en protéines parce que l’on regarde les valeurs pour algues déshydratées. En réalité, elles ne contiennent que 2-3 g de protéines par 100g. Il faut donc toujours un peu relativiser. Elles sont aussi très riches en minéraux, et c’est normal puisqu’elles viennent de la mer. Et elles sont particulièrement intéressantes pour leur valeur en iode. Et la plus riche est le Kombu.
  • Les algues d’eau douce : comme par exemple la chlorella (une algue verte microscopique unicellulaire) et la spiruline (une algue bleue microscopique), il n’y a pas d’iode fatalement. Elles sont plus riches en protéines, mais aussi en fer, et en bêta carotène.

Quelle algue choisir ?

Véronique Liesse vous conseille : "Pour un apport en iode, un apport en vitamine C, pour un effet rassasiant et tonifiant, on va plutôt opter pour des algues d’eau de mer fraîches, ou déshydratées que l’on va réhydrater. Par contre, si on veut jouer sur le stress, l’immunité, et avoir un effet antifatigue, on va plutôt opter pour de la spiruline. Pour un effet un peu plus détox, notamment des métaux lourds, on va opter pour la chlorella. Dans tous les cas, mieux vaut bien choisir son fournisseur car les algues sont potentiellement chargées en métaux lourds."

Méfiance face à certaines algues !

"En cas d’allergie à l’iode, d’hyperthyroïdie, de grossesse, on va éviter les algues d’eau de mer car certaines sont vraiment très riches en iode. La wakamé pourrait avoir des effets anticoagulants donc là aussi, attention chez certaines personnes. L’effet anticoagulant est vrai aussi pour la chlorella, très riche en vitamine K. Donc si vous êtes sous traitement, ce n’est pas indiqué. Les algues d’eau douce peuvent aussi faire ballonner et entraîner des troubles du sommeil car elles sont stimulantes, donc on les prend plutôt le matin" souligne notre chroniqueuse.

2 images
Les algues et leurs bienfaits : pourquoi et comment en manger ? © Ulza - Getty Images/iStockphoto

Recette du tartare d'algues

Pour réaliser cette recette, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 50 g d’algues dulse
  • 50 g de laitue de mer
  • le jus d’un ½ citron
  • un petit oignon rouge
  • ½ gousse d’ail
  • 2 cornichons
  • 2 càs d’huile d’olive
  • Du poivre

Il faut bien rincer les algues, plusieurs fois car elles sont conservées dans beaucoup de sel. Bien les essorer. On va mixer l’oignon rouge (un petit, ou alors ½) et les cornichons, ajouter dans le mixeur les algues, le jus de citron et l’huile d’olive. On mixe et on ajoute du poivre si on a envie. On déguste ça sur un bout de pain.

Un substitut au sel

On va simplement mixer en poudre 70g de graines de lin, 70g de gaines de sésame, 20g de levure diététique, 2 pincées de nori séché, 2 càs de curcuma et on va utiliser ça comme condiment pour la cuisine, à la place du sel. Maximum 8g par jour et le reste, on le garde au frigo.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK