La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Le sport cérébral : est-ce un bon moyen de stimuler le cerveau ?

Mots-fléchés, mots-codés, mots-croisés, sudoku, les applis ; il y a en a pour tous les goûts quand il s'agit de muscler sa matière grise ! Mais ces programmes d'entraînement cérébral aident-ils vraiment à garder un cerveau en bonne santé ? Réponse dans la consultation du Docteur Charlotte, médecin référent de l'émission "La Grande Forme".

Faire des mots-fléchés, remplir des sudokus ou terminer un puzzle de 1000 pièces, est-ce réellement profitable pour notre santé ? Le Docteur Charlotte s'est penchée sur la question.

Il est clair que la demande est grandissante et que le marché est considérable ; les choix sont nombreux pour travailler ses capacités cognitives et ça a d'ailleurs rapporté environ 3 milliards d'euros en 2020. C'est dire l'intérêt de tout un chacun de développer ses capacités cognitives. Cependant, les bienfaits du sport cérébral restent un sujet est assez controversé.

Plusieurs constats quant aux bienfaits

  • Une étude de 2014 révèle des effets positifs d'exercices de réflexion et de réactivité sur les personnes âgées, pratiquer le sport cérébral les aide dans leurs tâches quotidiennes
  • Une autre étude de 2010 indique l'amélioration du champ de vision : une personne qui a un entraînement régulier durant 6 ans améliorerait ainsi son champ de vision et cela réduirait les risques d'accident
  • Ces exercices de sport cérébral amélioreraient les troubles de l'attention et de dépression
  • Une étude réalisée par des chercheurs de l'Illinois (USA) a souligné que plus on en fait, plus on devient performant dans la discipline en question. Cela n'améliore pas d'autres compétences pour autant. Le Dr Charlotte souligne que "le cerveau n'est pas un muscle, le cerveau ne s'entraîne pas ! Par contre, si vous voulez mémoriser quelque chose, plus vous entraînez votre mémoire, plus vous devenez compétent dans cette tâche-là, le circuit devient facile à force d'entraînement."

Choisir une activité qui vous fait plaisir

Le sport cérébral ne va pas aider à retrouver toute sa mémoire. Cependant, quand on ne fait plus travailler ses neurones, on a l'impression d'en perdre, or le Dr Charlotte souligne tout de même que nous avons suffisamment de neurones que pour être autonome en moyenne jusqu'à l'âge de 120 ans ! Surtout s'il y a une activité sociale et des contacts sociaux qui permettent d'entretenir tout ça.

Notre médecin référent dans "La Grande Forme" a donc demandé conseil à un neurologue qui pousse tout un chacun à faire une activité qu'il/elle aime et stimuler cette activité. Si votre mamy est douée pour le crochet par exemple, et bien qu'elle continue ! Mais qu'elle ne se mette pas aux mots-fléchés si cela ne lui procure aucun plaisir !

Par ailleurs, il existe également l'ergothérapie ou encore des équipes de neuropsy qui peuvent vous aider à stimuler les choses que vous avez l'habitude de faire qui vous font plaisir comme coudre, cuisiner, faires des mots-fléchés, etc. De plus, l'activité sportive tout court est également très important ; elle diminue les risques cardio-vasculaires et augmente la mémoire. Enfin, les contacts sociaux sont très importants ; selon une étude, vivre en couple diminue de 12% les soucis d'Alzheimer ou de maladies apparentées par rapport aux gens seuls. N'hésitez donc pas à parler à votre voisine, votre famille, et à favoriser le contact social.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK