La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

L'été approche à grands pas... Attention au gel du cerveau !

Il peut nous arriver de ressentir un "brain freeze" (mal de tête court mais intense) lorsqu'on mange un glace ou qu'on boit quelque chose de froid. Mais à quoi est-ce dû ? L'équipe de "La Grande Forme" s'est posée la question et le Docteur Charlotte, médecin référent de l'émission, a pris le temps d'y répondre dans sa consultation du jour.

Brain freezing, gel du cerveau, céphalée de la crème glacée, céphalée de congélation cérébrale, les termes sont nombreux pour évoquer ce mal de tête de courte durée mais intense lorsqu'on ingère une boisson froide ou qu'on mange une crème glacée. Dans le jargon scientifique, ce phénomène est appelé la ganglioneuralgie sphenopalatine. Les personnes qui souffrent de migraine y sont encore plus exposées.

Les causes du brain freezing

Les experts se sont penchés sur le sujet et ont émis plusieurs pistes : en effet, les mécanismes responsables de ce gel du cerveau seraient multiples. 

Dans 80% des cas, ces céphalées seraient causées par une stimulation des récepteurs sensoriels du palais ; votre boisson froide ou votre glace va entrer en contact avec l'arrière du palais, où se trouvent de petits vaisseaux sanguins qui vont se contracter et ensuite, par réflexe, ils vont se dilater pour ne pas que la pression dans le cerveau soit trop importante. Et c'est ce changement rapide qui va entraîner une stimulation des ganglions sphenopalatins et donc une stimulation du nerf trijumeaux (nerf crânien impliqué dans les douleurs faciales) qui va envoyer des influx nerveux au niveau ophtalmo, frontal, et au niveau de la mandibule (yeux qui pleurent par exemple).

Autre piste évoquée par les scientifiques : ce phénomène serait dû à une contraction puis une dilation de l'artère cérébrale antérieure à l'arrière du palais qui provoquerait cette céphalée du cerveau.

En règle générale, un gel du cerveau a lieu environ 10 secondes après avoir ingéré un aliment froid et la douleur disparaît après environ une vingtaine de secondes

Comment éviter le gel du cerveau ?

Le gel du cerveau n'est pas un phénomène dangereux, ni grave comme le souligne le Dr Charlotte. C'est juste embêtant et douloureux durant un petit laps de temps. Mais le cerveau a la capacité de s'autodéfendre et tout revient très vite à la normale.

Pour tout de même éviter ce genre de douleur désagréable, il est recommandé :

  • De ne pas manger trop rapidement et de garder la glace plus longtemps en bouche pour habituer le palais à la température plus froide qu'en temps normal
  • De boire de l'eau à température ambiante juste après avoir ingéré de la glace ou une boisson froide
  • De se couvrir le nez et la bouche avec la main pour que l'air soit plus chaud
  • D'éviter que la crème glacée ne touche votre palais en s'écrasant littéralement contre, il faut donc privilégier les petites portions et éviter d'être goulu!

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK