La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

L'alopécie féminine : qu'est-ce qui engendre cette perte de cheveux et comment la traiter ?

5 à 10% des femmes seraient touchées par l'alopécie. Cette chute de cheveux peut être traumatisante pour ces femmes qui ont l'impression que leur féminité est touchée. Mais à quoi est due cette alopécie ? Éléments d'information avec le Dr Tennstedt, dermatologue, qui est intervenu dans l'émission "La Grande Forme".

L'alopécie peut être brutale et progressive et lorsque cette chute de cheveux concerne une femme, elle semble encore plus traumatisante que chez un homme car moins classique et moins naturel. Pourtant, chez la femme, ce n'est pas exceptionnel comme l'explique d'emblée le Dr Tennstedt, "mais cette alopécie est différente car elle n'est pas totale comme chez l'homme mais plus diffuse. Les cheveux tombent depuis le vertex (sommet du crâne) et peut se répandre à tous les endroits du cuir chevelu."

Deux grandes causes à cette alopécie

  • Les androgènes : les glandes surrénales, présentes chez l'homme et chez la femme, produisent des androgènes. Donc la femme a également une production d'hormones mâles qui est indispensable à son bon fonctionnement. Cependant, à la ménopause, le phénomène peut être accentué car les œstrogènes n'existent plus et les androgènes continuent à être produits par les surrénales mais ne sont plus contrecarrées par les œstrogènes 
  • La prédisposition génétique : si on veut voir comment on sera en vieillissant, il faut à la fois regarder sa maman et son papa ca le risque est nettement plus grand s'ils sont touchés par l'alopécie

D'autres facteurs peuvent également jouer un rôle comme des carences d'hormones thyroïdiennes ou encore des carences de fer. C'est donc une bonne idée de les doser pour en avoir le cœur net comme le souligne notre expert. 

Enfin, certains médicaments favorisent la chute de cheveux diffuse, "on connait la chimiothérapie mais d'autres médicaments, plus courants, comme les bêtabloquants - qu'on donne pour de l'hypertension ou encore des problèmes cardiaques - favorisent la chute de cheveux diffuse. Prudence donc et n'hésitez pas à changer de médicament si besoin.

Les solutions contre la chute de cheveux

Au niveau des traitements, le Dr Tennstedt explique qu'il existe "des traitements médicamenteux qui peuvent jouer sur les hormones mâles après la ménopause mais ces médicaments ne sont pas sans effets secondaires eux-mêmes donc il faut les manipuler avec douceur et expliquer les côtés positifs et négatifs au patient."

 

Notre dermatologue explique qu'en réalité, le seul traitement qui existe est le minoxidile, un traitement local (lotion) sans effet secondaire à mettre tous les jours là où on veut que les cheveux poussent.

D'autres traitements comme la tricopigmentation (pigmente ce qu’il reste de cheveux, sorte de camouflage) et les greffes de cheveux existent également. Cependant, d'après notre spécialiste : "C'est catastrophique car synthétique donc ça donne lieu à des rejets et des infections. Et on peut aussi détruire des cheveux encore présents donc la greffe est discutable mais doit intervenir après avoir essayé un traitement médicamenteux si possible" conclut le Dr Tennstedt.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK