La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Horloge biologique : Une pression inutile sur les couples

L’horloge biologique est présente en chacun d’entre nous. Elle nous envoie des petits messages pour nous souligner que le temps avance. L’équipe de "La Grande Forme" a invité Marie Geonet, Docteur en psychologie, psychothérapeute et sexologue pour en parler.

On va parler ici de l’horloge biologique de la fertilité. Elle est présente chez les hommes et chez les femmes. Mais, elles fonctionnent de façon un peu différente dans chacun des deux sexes. Les femmes, au fur et à mesure de l’âge, vont voir leur chance de tomber enceinte diminuer jusqu’à se terminer tout à fait à la ménopause. Elles vont donc être plus attentives au temps qui passe. Les hommes eux ont la possibilité de se reproduire toute leur vie, même si les spermatozoïdes deviennent de moins en moins performants. Ils seront souvent moins sensibles à leur propre horloge biologique.

Pour les femmes qui ont envie d’une vie de famille et qui ne l’ont pas encore fait, vers l’âge de 35 ans, elles commencent à ressentir une certaine pression, un sentiment d’urgence, voire de l’anxiété à l’idée de l’avancée de la vie. C’est leur horloge biologique qui est en action et qui les travaille.

On se met souvent une pression individuelle qui est appuyée par une pression sociale.

L’horloge biologique évolue avec son temps

On se rend compte que l’âge qui était le "bon" pour être enceinte à une époque n’est plus le même aujourd’hui. L’âge moyen des premières grossesses ne cesse de reculer depuis les années 70.

En quelques chiffres :

  • L’âge moyen d’une première grossesse est de 31 ans en 2020
  • 10% d’augmentation des grossesses de mamans de plus de 40 ans ces dernières années
  • Pour une première paternité, les nouveaux papas ont 34 ans en moyenne en 2020

Les conseils de Marie Geonet

Elle propose de prendre du recul face aux chiffres. Ce n’est pas parce qu’il est dit qu’à 40 ans, il est trop tard pour avoir des enfants qu’à 40 ans et 1 jour ce n’est plus possible.

Quel que soit votre âge, continuez à vous investir dans votre projet de famille si c’est le vôtre. Et en parallèle, continuez à vous épanouir dans d’autres domaines pour ne pas vous mettre trop de pression. Cela permet de ne pas se focaliser seulement sur le projet de grossesse. C’est un bon moyen de diminuer la pression.

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK