La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Étiquettes alimentaires : nos trucs et astuces pour mieux les comprendre !

Lorsqu'on fait nos courses, il n'est pas facile de s’en sortir dans la lecture des étiquettes, on a l’impression que tout est fait pour nous embrouiller. Bonne nouvelle : Véronique Liessenutritionniste-diététicienne et chroniqueuse "food" pour "La Grande Forme", nous aide à y voir plus clair.

D'emblée, notre chroniqueuse confirme que ce n’est pas simple de décrypter les étiquettes alimentaires. Mais en réalité, plus c’est compliqué, plus il faut se méfier. Ces dernières années, la législation a pas mal évolué et plutôt dans le bon sens, mais ça reste compliqué.

À quoi faut-il prêter attention ?

Si vous êtes allergique ou intolérant à un aliment ou à un nutriment, mieux vaut bien sûr vérifier ça en priorité. La loi prévoit une obligation de mention des principaux allergènes alimentaires. Un aliment qui contient gluten, arachide, œuf, poisson, soja, lait ; obligation de le mentionner.

Autre chose importante, c’est bien sûr la liste des ingrédients : et Véronique Liesse nous rassure (ou pas), même pour quelqu'un dont c'est le métier, ce n’est pas toujours facile ! Une notion importante à avoir, c’est que la loi impose de les classer par ordre décroissant. Donc l’ingrédient majeur en premier. Imaginez que vous deviez choisir une pâte à tartiner, vous en avez une qui commence par sucre, l’autre par noisettes, et bien c’est évidemment très facile de comprendre que l’on va prendre celle qui commence par les noisettes.

Une deuxième chose à regarder, c’est le nombre d’ingrédients. Plus il y en a, plus l’aliment est transformé, ce qui n’est bien sûr pas un avantage. Enfin, on va regarder quels ingrédients et bien sûr, ce qui commence par un E est "souvent" plus problématique que le nom d’un ingrédient connu.

Vous avez bien sûr des E qui ne posent aucun problème et des ingrédients qui, eux, peuvent en poser. Mais là, pour faire la différence, il faut bien sûr déjà plus s’intéresser à la nutrition. Pour repérer les E qui posent problème, il existe des applications assez sympas, notamment "numéro E". Il suffit d’indiquer le numéro et l’application vous dit si c’est dangereux, à quel degré et pourquoi.

Les ingrédients et aliments dont il faut se méfier

Certains mots font peur parfois mais on peut se tromper. Il ne faut pas toujours se fier aux apparences. L’acide ascorbique par exemple, c’est de la vitamine C. Donc c’est vrai que parfois c’est compliqué. Mais si la liste comprend des choses que vous n’achetez pas telles quelles comme caséine, sirop de glucose-fructose, viande séparée mécaniquement, isolat de protéine… Il semble alors clair qu’il s’agit d’un aliment bien plus transformé que si vous voyez lait, sucre ou viande de bœuf souligne notre chroniqueuse.

Cependant, on ne peut pas tout voir même en lisant les étiquettes. On peut voir beaucoup mais pas tout. Car il y a des choses qui proviennent du processus de fabrication et qui vont par exemple modifier l’index glycémique, donc la capacité à élever la glycémie, ce qui est important. Ou de la cuisson (toxiques liés aux températures élevées). Il peut y avoir des aussi des pesticides. Toutes ces choses n’apparaîtront nulle part.

Le nutriscore, intéressant ou pas ?

Oui, sans nul doute, il est intéressant mais il n’est pas parfait bien sûr précise Véronique Liesse. Il ne peut pas tenir compte de tout. Et il faut préciser que les fabricants sont de plus en plus habiles et choisir des ingrédients expressément pour obtenir un score A, alors que ça reste des aliments transformés.

Conseils pratiques

  • On regarde les premiers ingrédients

  • On limite le nombre d’ingrédients

  • On évite tous les aliments comportant des ingrédients bizarres qui ne s’achètent pas tels quels

  • On limite aussi bien sûr les ingrédients dont on sait que ce n’est pas très bon pour la santé comme l’huile de palme ou le sucre 

  • On limite les additifs et pour repérer les moins bons, on peut télécharger l’application numéro E

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK