La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

D'où vient le bégaiement et est-il possible de s'en défaire ?

LE BEGAIEMENT
2 images
LE BEGAIEMENT - © Tous droits réservés

Une personne sur 100 souffre de bégaiement en Belgique. Ce trouble de la parole, qui n'est pas reconnu comme un handicap chez nous, peut certes altérer votre qualité de vie mais il peut également se travailler voire disparaître s'il est diagnostiqué dès le plus jeune âge. On fait le point avec Blanche de Briey, logopède spécialisée en bégaiement et membre actif de l'Association Parole et Bégaiement.

Le bégaiement est un trouble de la fluence de la parole qui ne se manifeste qu'en situation de communication. Les enfants qui jouent seuls ou qui chantent ne vont donc pas bégayer car cela se manifeste uniquement quand ils communiquent avec quelqu'un. Le bégaiement se traduit par des blocages et/ou des répétitions, parfois accompagnés de grimaces ou de petits gestes pour forcer la parole à sortir. Cela perturbe beaucoup l'élocution de certains enfants, et ça se présente à divers degrés.

Origine du bégaiement

Notre experte logopède le souligne d'emblée : "Le bégaiement est un trouble multifactoriel ; un élément seul ne suffit pas à dire que telle ou telle personne va bégayer. En revanche, il y a plusieurs éléments concomitants - comme la génétique - on retrouve d'ailleurs une histoire de bégaiement chez 60% des personnes bègues."

Mais la génétique ne suffit pas comme nous l'explique Blanche de Briey. Il existe notamment deux groupes à risque : les enfants qui parlent très tôt et très bien, ou au contraire les enfants qui sont en retard de langage. Autres facteurs susceptibles de développer le bégaiement : les facteurs prédisposants à bégayer et les facteurs environnementaux ; des personnes qui évoluent dans des milieux stressants pourraient être amenées à bégayer mais ce facteur seul ne suffit pas.

À savoir qu'un adulte peut se mettre à bégayer mais ça suppose qu'il y avait plusieurs facteurs prédisposants dans son schéma linguistique et qu'un facteur déclencheur - généralement à forte charge émotionnelle comme un traumatisme - va déclencher le bégaiement sous-jacent.

Diagnostiquer et soigner le bégaiement

Concernant le diagnostic, le Dr De Briey tient à souligner qu'au plus tôt, au mieux : "Il y a lieu d'intervenir très tôt lorsque les enfants commencent à bégayer. À partir de 2 ans, si l'enfant bégaie pendant plus de deux mois (même de façon irrégulière) et/ou s'il semble faire des efforts pour énoncer ses mots, il faut consulter, même si l'enseignant ou le médecin disent qu'il faut attendre. Il faut se tourner vers un.e logopède spécialisé.e en bégaiement, ils sont assez formés que pour le détecter car c'est parfois vicieux et bien cacher. Ces personnes pourront vous aider à améliorer la fluence de la parole."

Une amélioration est possible à tout âge mais il y a plus de chance de s'en débarrasser totalement si l'on intervient avant l'âge de 6 ans. Chez l'adulte, il est également possible de le soigner mais l'implication du patient dans sa thérapie est importante pour que ça fonctionne au maximum, l'entrainement doit être quotidien.

Enfin, il faut savoir que ce genre de traitement est remboursé par la mutuelle dans une certaine mesure, sur prescription médicale et ce, durant deux années consécutives.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK