La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Covid-19 : pourquoi recommande-t-on d'injecter deux doses du vaccin ?

Covid-19 : pourquoi recommande-t-on d'injecter deux doses du vaccin ?
Covid-19 : pourquoi recommande-t-on d'injecter deux doses du vaccin ? - © Images By Tang Ming Tung - Getty Images

Selon Moderna et Pfizer, les fabricants du vaccin contre la Covid-19, deux doses du vaccin injectées à un mois d'intervalle sont nécessaires pour assurer une protection efficace. Beaucoup de citoyens se demandent pourquoi une seule dose ne suffit pas. Explications avec Leïla Belkhir, infectiologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Les deux fabricants des vaccins contre la COVID-19, Pfizer-BioNTech et Moderna, recommandent d'injecter deux doses du vaccin pour assurer une protection efficace contre le virus. Doubler la dose, est-ce vraiment nécessaire ? D'après Leïla Belkhir, infectiologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc, "ça dépend du type de vaccin. Certains vaccins induisent une immunité beaucoup plus importante, on appelle ça des "virus vivants mais atténués", c'est-à-dire qu'on prend le virus, on ne le tue pas ! Donc il est toujours en vie mais il ne peut plus provoquer la maladie et ce genre de cas est ce qui se rapproche le plus de l'immunité naturelle."

Une armée d'anti-corps

Cependant, la plupart des vaccins ne fonctionnent pas de cette façon. Pour mieux comprendre l'effet d'un vaccin, il faut s'imaginer qu'une substance va agir aux côtés de notre petite armée que sont nos anticorps pour vaincre l'ennemi. Mais pour remporter la bataille, il faut non seulement une grosse armée et qu'elle dure dans le temps, ce pourquoi en général, il faut un rappel de vaccin. Tous les vaccins nécessitent un rappel avec des durées très variables ; dix ans pour certains, un ou six mois pour d'autres. Cette durée est étudiée et calculée lors de l'élaboration du vaccins, période durant laquelle on mesure notamment le taux de protection des anticorps.

Dans le cas de la Covid-19, Pfizer et Moderna - les deux seuls vaccins autorisés par l'Agence européenne des médicaments - ont étudié qu'après 14 jours, la première dose de vaccination atteint quasiment 90% de protection mais on ne sait pas combien de temps cette immunité va durer. Ce pourquoi, une deuxième dose - 21 jours après pour Pfizer et 28 jours après pour Moderna - a été décrétée afin de prolonger notre immunité face à ce virus. En effet, "une fois qu'on a fabriqué notre armée d'anticorps, on se doit de lui rappeler de rester au front et de poursuivre le combat !" conclut Leïla Belkhir.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK