La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Complexe d'Œdipe : comment se manifeste-t-il et quelle attitude les parents doivent-ils adopter ?

Le complexe d'Oedipe
2 images
Le complexe d'Oedipe - © svetikd - Getty Images

On a tous déjà entendu parler de ce fameux "complexe d'Œdipe". Mais connaissons-nous réellement ce concept et ce qu'il implique ? En tant que parent, il n'est pas toujours facile d'y faire face. Barbara Abramovicz, pédiatre référent de l'émission "La Grande Forme", nous aide à y voir clair.

Le mythe d'Œdipe est né dans la Grèce antique. Selon la mythologie grecque, le Roi de Thébes, Œdipe, tua son père sans savoir que c'était son père et épousa sa mère sans savoir que c'était sa mère et lui fit de beaux enfants. Il finira par découvrir la vérité et renoncera au trône. Une histoire évidemment résumée pour en venir au fait : en 1899, Freud a établi une théorie selon laquelle le complexe d'Œdipe est nécessaire au développement de l'identité sexuelle de l'enfant. Ce complexe est surtout présent et développé dans nos sociétés judéo-chrétiennes occidentales.

Il s'agit d'une passion démontrée par l'enfant, âgé entre 3 et 6 ans, pour le parent de sexe opposé. Mais Barbara Abramowicz tient à rassurer les parents : ce concept est tout à fait normal et passager ! En effet, vers l'âge de 3 ans, l'enfant commence à remarquer la différence entre lui-même et les autres (qu'il n'est plus le prolongement de sa maman), il se montre alors extrêmement curieux à l'égard de la nudité ; il va se toucher, tenter de toucher la bouche, le sexe ou encore les seins de sa maman par exemple, il va se promener nu et il va chercher à exercer son pouvoir sur les autres.

Durant ce complexe d'Œdipe, l'enfant manifeste son désir de plaire, de posséder et de rejeter. Il va commencer à verbaliser le tout et peut notamment vous dire : "Tu n'es plus mon ami!", "Non, pas toi ! Je veux maman/papa !", des phrases suggestives peuvent également être exprimées comme par exemple : "Tu es belle maman, je suis ton amoureux" ou encore "Je veux me marier avec toi!". Il voit en effet le parent du même sexe comme un rival et il voudrait le voir disparaître pour mieux prendre sa place et posséder totalement le parent de l'autre sexe. Malgré tout ce qu'il peut dire ou la façon dont il peut se comporter, pas de panique : il vous aime beaucoup !

Cette période prend fin naturellement vers l'âge de 6 ans, lorsque l'enfant découvre la pudeur, qu'il commence à acquérir un modèle de vie sociétal, à comprendre l'importance des règles et des interdits et qu'il se fait des amis et se passionne pour l'amitié ou un sport, il étend alors son amour pour autrui

Quelle attitude les parents doivent-ils adopter ?

Les conseils pratiques de notre pédiatre, Barbara Abramowicz :

  • Montrez-vous compréhensifs et bienveillants peu importe votre place (amoureux impossible ou rival) tout en évitant d'accéder à ses désirs
  • Il ne faut jamais se fâcher ; c'est un enfant et nous sommes des adultes, il ne faut pas l'oublier ! Il faut le laisser s'exprimer sans le juger
  • Les deux parents doivent remettre les choses au clair, montrer qu'ils sont un couple uni, équilibrer les activités quotidiennes et ne pas laisser l'enfant décider de qui s'occupe de lui (et d'en faire une exclusivité)
  • Il ne faut pas en rire mais prendre ça au sérieux et avec bienveillance, sans oublier que ce processus aide les petits à se construire
  • Le complexe inversé est également possible (fils amoureux du papa et fille amoureuse de la maman), cela ne prédit pas les préférences sexuelles futures de l'enfant, c'est simplement dû au nouveau modèle de parentalité, avec une place plus importante pour le papa. À savoir que c'est mieux de vivre un Œdipe inversé que non résolu ou mal exprimé.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK