La Grande Forme

Plus d'infos

Comment parler de la mort d'un animal de compagnie à un enfant ?

Comment aider un enfant à faire le deuil de son animal de compagnie ? Un moment jamais évident ni pour l'enfant, ni pour les parents... Ce pourquoi Barbara Abramowicz, pédiatre référent de l'émission "La Grande Forme", a décidé d'aborder le sujet sur antenne afin de vous aider à accompagner votre enfant dans ce cheminement.

Pour de nombreux enfants qui ont un animal de compagnie, celui-ci représente pour eux un ami, un confident ou encore un véritable membre de la famille. Perdre cet animal peut donc être vécu comme une véritable souffrance pour votre enfant. Ce pourquoi il est important de le soutenir et l'accompagner dans son deuil.

Compréhension limitée de la mort

Notre pédiatre souligne que la compréhension de la morte est très limitée avant l'âge de 5 ans; l'enfant ne comprend pas que c'est permanent. Ensuite, aux alentours de 8-9 ans seulement, il commence à comprendre que c'est permanent, que l'animal ne va pas revenir et que ça fait partie des cycles de la vie.

Souvent, la mort d'un animal survient avant la mort d'un proche (d'un grand-parent par exemple) et ça peut aider les parents à expliquer à leur enfant que la mort et le deuil font partie des cycles de la vie, cela permet une première approche du décès explique le Dr Barbara.

L'importance de dire la vérité à son enfant

Notre pédiatre insiste : c'est important de dire la vérité à votre enfant, on ne ment pas à un enfant, surtout dans ce genre de cas. Quant à l'explication des faits, tout dépend de la cause du décès, c'est différent d'une cause à l'autre :

  • Mort naturelle : si l'animal est mort de façon naturelle, on peut expliquer à l'enfant qu'il a bien vécu, qu'il était âgé et que son cœur s'est simplement arrêté de battre. On peut préparer l'enfant au fur et à mesure que lui grandit et que son animal vieillit également. Par contre, il faut veiller à ne pas minimiser les faits ! Il n'y a pas d'échelle de tristesse ; un enfant peut être déprimé d'avoir perdu son poisson rouge ! Les émotions sont individuelles d'un enfant à l'autre et dépendent de l'attachement qu'il avait pour cet animal. 
  • Mort accidentelle : s'il s'agit d'un accident, c'est donc soudain et plus difficile, comme ça l'est d'ailleurs chez les êtres humains. Il faut alors expliquer les choses à l'enfant mais ne pas lui expliquer les détails de l'accident pour autant, c'est inutile. Et si c'est dans le cas d'une maladie par exemple et qu'il faut euthanasier l'animal, mieux vaut ne pas emmener votre enfant avec vous mais lui expliquer que son compagnon de jeu va recevoir une piqûre et il peut aussi lui dire au revoir avant si la situation le lui permet.

À savoir qu'il est autorisé d'enterrer son animal de compagnie dans son jardin s'il fait maximum 40 kg. Cette décision est très personnelle et peut permettre à l'enfant d'avoir des rituels ; il peut aller dire bonjour sur l'arbre planté à cet endroit par exemple (pierre tombale à éviter car trop triste) et ça peut lui permettre de se recueillir quand il le souhaite.

L'étape du deuil

Lorsqu'un enfant perd un animal de compagnie, les réactions peuvent être diverses et variées: il peut être triste, en colère, culpabiliser ou encore s'ennuyer puisque c'était un compagnon de jeu. Mais ça peut être physique également : insomnie, perte d'appétit, etc. Le deuil chez les enfants peut durer de 6 à 8 semaines, ils ont la capacité de passer à autre chose plus vite que les adultes mais si leur état de tristesse perdure, n'hésitez pas à consulter un pédiatre ou un médecin généraliste. 

Trucs et astuces pour aider votre enfant à faire son deuil

  • Il faut encourager l'enfant à exprimer son ressenti et si ce n'est pas facile pour lui, il faut lui poser des questions pour qu'il en parle
  • Il est important de reconnaître sa peine, lui dire qu'il a le droit d'être triste et ne surtout pas dire : "Ce n'était qu'un poisson rouge !" ou encore: "De toute façon, il était vieux !".
  • Il faut expliquer que c'est un cycle de la vie, qu'ils ne sont pas éternels tout comme les humains ne le sont pas non plus 
  • Ne pas hésiter à le rassurer quant à sa non-responsabilité par rapport à la mort de l'animal, discuter de ça en famille, organiser une petite cérémonie d'adieu, des rituels comme on le disait précédemment
  • Ne pas dire que l'animal s'est endormi, qu'il est parti vivre au ciel, autrement l'enfant va l'attendre ou se demander pourquoi son confident l'a quitté. Il faut bien expliquer qu'il est parti mais surtout qu'il ne reviendra pas ! En fonction des croyances de chacun, on peut dire qu'il est au ciel, préciser qu'il n'est plus dans la même vie que nous car il est mort ; il faut dire les choses
  • Acheter un nouvel animal de compagnie : cette question est très individuelle ; on ne doit pas faire oublier l'animal décédé en le remplaçant rapidement par un autre animal car le deuil est une période importante pour l'enfant. Il en a besoin avant de passer à autre chose. Mais pour certains, le besoin d'un nouveau compagnon se fera ressentir
  • Un livre pour aider votre enfant à faire son deuil : "Mon chien est mort" d'Eric Englebert

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK