La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Comment accompagner un enfant dyslexique ?

10% de la population est touchée par la dyslexie. Le Docteur Barbara, la pédiatre référente de "La Grande Forme" nous donne des conseils pour aider un patient dyslexique.

La dyslexie, c’est un trouble de l’apprentissage. Ce n’est pas une maladie. Les personnes touchées par ce trouble ont des difficultés à lire ou à écrire. Il ne s’agit ni d’un déficit intellectuel ni d’un trouble neurologique, auditif ou encore visuel. Mais, malgré tout, c’est un réel handicap dans la vie de tous les jours.

Il n’est pas évident de diagnostiquer une dyslexie car ce sont des enfants tout à fait normaux. Leur trouble est souvent découvert vers l’âge de 6-7 ans lorsque l’enfant commence à aller à l’école primaire. Les professeurs et/ou les parents vont très vite constater que l’enfant à des difficultés dans la reconnaissance des lettres, à la lecture et finalement pour l’orthographe.

2 images
Comment accompagner un enfant atteint de dyslexie ? © barbaragibbbons - Getty Images

Il y a une suspicion, que faire ?

Il faut rapidement aller faire un bilan multidisciplinaire : logopédique, neuropsychologique et pédiatrique. Il faut créer une équipe autour de l’enfant et de son handicap qui va l’aider dans son trouble.

Il faut être très vigilant car c’est presque toujours associé à d’autres problèmes : dyscalculie, dysorthographie, troubles attentionnels ou encore dyspraxie que nous avons déjà abordée dans "La Grande Forme".

Il n’y a pas de solutions miracles pour soigner ce trouble. Il n’existe aucun remède. La seule solution est l’accompagnement dans l’apprentissage. C’est souvent un travail de longue halène. Le patient dyslexique doit se faire aider par de la rééducation logopédique, par son entourage et les médecins mais aussi par l’école. D’ailleurs, il existe des chouettes possibilités d’intégrer la dyslexie en classe.

Les conséquences de la dyslexie

La difficulté d’apprentissage pour ses enfants les pousse souvent très rapidement au décrochage scolaire. Il faut les soutenir et les motiver à persévérer.

Ce trouble blesse souvent les patients dans leur estime d’eux, ayant l’impression qu’ils ne sont pas capables d’y arriver. Les conséquences psychologiques sont donc très difficiles. L’enfant doit se sentir valorisé autrement que par la réussite scolaire.

Au lieu de dire trouble, je l’appelle le don de la dyslexie.

Le maître mot : accompagnement. Il est primordial de les guider et les soutenir pour qu’ils arrivent à la fin de leurs études primaires et secondaires.

Suivez le lien pour entendre toute l’émission " La Grande Forme "

La Grande Forme, c’est tous les jours de 13h à 14h en direct sur VivaCité

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK