La Grande Forme

Du lundi au vendredi de 13:00 à 14:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Chrononutrition : comment fonctionne ce mode d'alimentation basé sur l'horloge biologique ?

La chrononutrition se base sur la chronobiologie. Ce régime a été inventé par le Dr Alain Delabos en 1986. Le concept est de s'alimenter selon notre horloge biologique. On fait le point avec Véronique Liessenutritionniste-diététicienne et chroniqueuse "food" dans l'émission "La Grande Forme".

Il y a longtemps déjà que les chercheurs ont remarqué que certains traitements fonctionnent mieux à certaines heures, qu’il faut prendre des médicaments le matin ou le soir selon les cas. C’est ce que l’on appelle la chronopharmacologie. Tout ça a ouvert les portes de la chrononutrition qui aborde les interactions entre nos rythmes sur 24h, la nutrition et le métabolisme. Elle englobe trois dimensions du comportement : le moment, la fréquence et la régularité des repas, explique Véronique Liesse.

Comment notre corps peut-il savoir l’heure qu’il est ?

Nous avons dans le cerveau une horloge interne qui se synchronise principalement sur base de la lumière du jour et qui elle-même va synchroniser pleins d’horloges internes que l’on a dans nos organes. Donc le foie, le pancréas, et même le microbiote, savent quand c’est l’heure de manger. Nos organes savent quand c’est l’heure de libérer des hormones digestives par exemple, ou de l’insuline souligne notre experte.

Le rapport avec le poids ou la santé 

  • Le rapport le plus évident, c’est celui avec l’insuline. Les recherches montrent que la sensibilité, donc l’efficacité de l’insuline est bien meilleure le matin que le soir. Ce qui signifie que les aliments qui élèvent la glycémie comme le pain, les pâtes le riz, les sucreries sont moins facilement stockés lorsqu’ils sont consommés le matin que le soir.
  • On sait aussi aujourd’hui qu’en dehors des horaires classiques de repas, l’insuline ne fonctionne pas bien car ce n’est pas son heure pour fonctionner. Concrètement, prendre son petit déjeuner à 10h30, son repas de midi à 15h30 ou du soir à 22h, dérégule nos rythmes et fait plus facilement prendre, ou moins facilement perdre du poids.
  • Il est montré que les personnes qui travaillent de nuit sont plus à risque de nombreuses pathologies, même de cancer ou de maladies CV, et aussi de surpoids.
  • Autre exemple : nos enzymes digestives. Elles fonctionnent moins bien en dehors des repas et le soir. Raison pour laquelle nous digérons moins bien les repas lourds du soir.

Conseils pratiques

Véronique Liesse vous donne ses trucs et astuces pour respecter au mieux la chrononutrition :

  • Ne pas sauter de repas - sauf si vraiment, vous n'avez pas faim du tout - encore moins le déjeuner
  • Prendre son déjeuner dans les 2h qui suivent le lever et si possible, avant 9h
  • Avoir une source de protéines au déjeuner - comme un œuf, du fromage, du houmous - car elles permettent de moins manger durant les 24h suivantes, elles jouent beaucoup sur la satiété
  • Prendre son repas de midi avant 14h
  • L’heure du repas du soir dépend de l’heure à laquelle la mélatonine, notre hormone du sommeil, commence à monter. Manger alors cette mélatonine s’élève est sans doute un des éléments qui explique les troubles métaboliques liés aux repas tardifs. Donc il faudrait manger assez tôt. Autour de 19h. 20h étant déjà tard. En cas de troubles métaboliques, ne pas abuser des féculents le soir. Et de les exclure la nuit en cas de travail de nuit
  • Autre conseil : essayer d’avoir des horaires assez réguliers puisque nos organes sont soumis à des horloges internes. Et les heures de nos repas contribuent à cette régulation. Il faut donc éviter de manger à 7h le lundi, à 10h le mercredi, sauter le petit-déjeuner le weekend, etc.

L'impact des aliments de saison sur notre rythme

Aussi incroyable que cela puisse paraître, manger de saison, ça joue aussi, grâce aux fameux polyphénols, cette famille exceptionnelle d’antioxydants que l’on trouve dans les fruits et légumes notamment, qui contribuent à réguler nos rythmes. Et leur présence dans les végétaux varie selon les saisons. Donc manger de saison n’est pas que "écologique", mais aurait aussi un effet sur notre poids et nos rythmes conclut notre chroniqueuse.  

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK