La Grande Evasion

Tous les samedis de 13:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les Maharajas du Rajasthan et sa capitale Jaïpur, surnommée "la ville rose"

Les Maharajas du Rajasthan et sa capitale Jaïpur, surnommée «la ville rose»
Les Maharajas du Rajasthan et sa capitale Jaïpur, surnommée «la ville rose» - © Tous droits réservés

Toute cette semaine, on vous raconte les plus belles étapes du voyage qu’on vous offrira vendredi, en Inde du Nord et au Rajasthan, le pays des maharadjahs… Et bien sûr, le circuit de BT Tours vous emmènera à Jaïpur, la capitale du Rajasthan…

Et donc, on va se plonger dans la riche histoire des maharadjas, ces souverains qui ont régné sur différents territoires entre le 17e et le 20e siècle; des souverains connus pour leur richesse et leur train de vie parfois exubérant et qui ont laissé, surtout au Rajasthan, de superbes palais et forteresses, mais aussi des villes qu’ils ont construites de toute pièce, comme Jaïpur, qui a été fondée au 18e siècle par le Maharadja Jai Singh II, qui l’a faite entourer des remparts qu’on voit encore aujourd’hui. Le prince avait fait construire cette ville pour servir de nouvelle capitale au Rajasthan et donc quitter la capitale précédente, Amber, qui se trouve à 15 km de là et dont on ira d’ailleurs visiter le fort en 4x4. Aujourd’hui, Jaïpur est surnommée la Ville Rose car les maisons y sont effectivement roses et ocre, tout simplement parce, en 1876, le Maharadja de l’époque a décidé de faire repeindre toute la ville en rose pour la visite du Prince de Galles, Albert. Le rose est ici la couleur traditionnelle de l’accueil.

Les Britanniques étaient plutôt bien traités par les Maharadjahs… A ce moment-là, on était en pleine époque de colonie britannique et les Maharadjas avaient pu conserver leurs privilèges, en échange de leur coopération, en vaillant au respect de l’ordre sur leurs territoires respectifs. Les Britanniques étaient d’ailleurs très impressionnés par les palais gigantesques et les richesses des Maharadjas. Mais après l’indépendance de l’Inde, en 1947, les Maharadjas ont perdu tous leurs privilèges et aujourd’hui, beaucoup de descendants des derniers maharadjas travaillent, à des postes qui restent bien placés, en politique ou dans l’industrie.  

Alors qu’est-ce qu’on va voir à Jaïpur, durant notre visite? Déjà, on va aller faire une balade en rickshaw (voiturette tricycle à moteur qu’on voit partout en Inde) dans le bazar très animé de Jaïpur. On va aussi voir toutes les richesses de la ville: les palais, forts et monuments historiques, et notamment le somptueux Palais des Vents (Hawa Mahal), qui est l’emblème de la ville. C’est un palais rose-ocre dont la façade est en forme de pyramide de 5 étages, percés d’une centaine de fenêtres étroites. Ces fenêtres avaient été conçues de cette manière pour permettre aux femmes du harem royal de pouvoir observer la rue sans être vues. Puisque les femmes du roi ne pouvaient évidemment pas être désirées par quelqu’un d’autre. Ces fenêtres permettaient aussi de réguler la température intérieure en rafraichissant le vent qui y entrait, d’où le nom de ce "palais des vents".

On va aussi aller voir l’Observatoire astronomique de Jaïpur… Le Jantar Mantar, un observatoire créé en même temps que la ville, au 18e siècle, car les Maharadjahs étaient de grands passionnés d’astrologie et d’astronomie, deux sciences extrêmement importantes dans la culture indienne où les astres guidaient les grandes décisions des souverains, comme les dates des mariages ou des récoltes. Cet observatoire-ci est une référence mondiale en matière d’astronomie et il est d’ailleurs classé par l’Unesco parce qu’il abrite une grande série d’instruments astronomiques fixes et très grands, certains sont d’ailleurs les plus grands jamais construit ailleurs.

Toutes les infos et voir les destinations proposées: www.bttours.be

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK